METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Deuxième partie de l'entretien de Franky au LeymfesT

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> INTERVIEWS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jc Lautrey

Musicien/Chroniqueur
Musicien/Chroniqueur

Hors ligne


Inscrit le: 02 Nov 2015
Messages: 112
Localisation: Ambérieu En Bugey
Date de naissance: 24/12/1970
Sexe: Masculin
Capricorne (22déc-19jan) 狗 Chien
MessagePosté le: Lun 2 Oct - 05:52 (2017)    Sujet du message: Deuxième partie de l'entretien de Franky au LeymfesT Répondre en citant


 
 
Cette deuxième partie, de l'entretien est consacrée à ce qui fait l'essence de l'artiste, son histoire et sa passion. Je confirme qu'il était inévitable que Franky et BLAZING jouent sur le Leymfest. Convivialité et passion sont les maîtres mots de cette partie.

 
 



 
 
 
JC- On cite souvent dans tes premières références en batterie Tommy Lee de Mötley Crüe.

FC- Excellent batteur...


JC- Quand je pense à ton jeu, après ça va te faire peut-être hurler, mais il y a beaucoup de choses chez toi qui spontanément me font aussi penser au jeu de Nicholas Barker notamment ton jeu sur les "splashs"

...
FC- Ah j'adore, tu as visé dans le mille, c'est une de mes influences, je suis fan. Je m'en cache pas j'ai été ultra influencé. Pour moi c'est le "Godfather" du black metal.

JC- Tu as trouvé ta place et fait ton chemin entre ces deux là. En tout cas c'est mon ressenti. Comment tu en es venu à la musique ?

FC- Exactement on me le dit souvent : "On ne comprend pas trop quand tu cites Tommy Lee en référence ou quand tu dis ton amour pour le glam et le hard rock avec la musique que tu fais... ou que ce soit avec le jeu de batterie que tu développes. Je suis donc souvent obligé de m'expliquer. J'ai commencé la batterie. Tu me l'as d'ailleurs posé en off tout à l'heure.
NB : (Le rituel du premier groupe acheté)
FC- Je suis tombé dans la musique avec le groupe Scorpions et l'album "Crazy World", j'avais 8 ans. Je n'écoutais pas du tout de musique, j'étais plutôt sportif et je tombe sur cette magnifique ballade "Wind Of Change" qui a complètement changé ma vie. Je demande à ma mère de m'acheter le 45 t. Je suis né en 80 donc ça commence à remonter. Je raye une première fois le disque tellement je l'écoute. Elle me le rachète et là pareil je le raye. Ma mère m'achète alors la cassette : "j'en ai marre que tu rayes tous les 45 t".
(rires).
Du coup je découvre le hard rock de Scorpions, même ci ce n'est pas de la musique ultra puissante, pour quelqu'un de 8 ans ça reste du bon hard rock. Je le revendique et je l'assume encore aujourd'hui, je suis un grand fan de Scorpions. Il y a de magnifiques chansons. La voix de Klaus Meine me file des frissons à chaque fois. A partir de là, à chaque fois que j'accompagne ma mère faire des courses dans les grandes surfaces, (il y avait encore des petits rayons disques) ma mère pour me faire plaisir m'achète un album. Je commence avec toute la discographie de Scorpions "Virgin Killer", "Face The Heat", "Blackout", "Lovedrive" "Animal Magnetism", World Wide Life"... Bref la totale, je suis un fou du groupe. Ma passion démarre comme çà.
Puis j"achète le magazine "Hard rock" avec Klaus Meine en couverture j'ai vers 9, 10 ans. Je découvre alors Mötley Crüe, Extreme, Def leppard, Guns And Roses.

JC- La grande époque du hard rock...

FC- Voilà, à l'époque ce style régnait. Un peu nostalgique de cette période qui était ignorée des médias français... Je découvre les Mötley. Ma mère m'achète une vhs "Decade Of Decadence". Et là je suis bluffé par l'énergie communicative de Tommy Lee. J'adore le hard rock et je veux essayer ma batterie jouée comme ça. J'ai eu une étincelle de gamin dans les yeux qui n'est jamais partie et ce batteur là m'a marqué au fer rouge, ainsi que le groupe. Je me suis pris une grosse claque avec ce best of du groupe qui est "Decade..."
A partir de là "je traque" mes parents pour attaquer la batterie. Je mange toutes les vidéos possibles sur Tommy Lee et je me rends compte que c'est un digne héritier du jeu de Bonham, il a une frappe et un groove bien à lui et un visuel qui me fait rêver.

JC- Tu avais quel âge quand tu commences la batterie, la musique ?

FC- J'avais 13 ans...
Je suis un assoiffé de musique, je découvre les autres groupes : je pense au hasard à "Pornograffiti" de Extreme. Les deux premiers Skid Row. Pour moi ce sont des albums mythiques.
Mes parents m'achètent une batterie et je prends 6 mois de cours. Le batteur était très jazz donc il m'apprend la tenue de baguette, lire une partition. Mais il n'y avait pas plus d'affinité que cela. Je voulais jouer du hard rock et comme je savais lire le solfège je me suis acheté mes partitions : AC/DC, Guns, Extreme et j'essayais de me rapprocher le plus de ce que j'entendais. Il y avait beaucoup d'imperfections mais aussi de la passion.

JC- A brûle pourpoint tu disais tout à l'heure que tu faisais beaucoup de sport, tu avais besoin de te défouler ? Parce que tu as un jeu plutôt énergique (rires) ?

FC- Je faisais beaucoup d'athlétisme, de foot. J'avais besoin de me dépenser. Oui j'ai un jeu tonique c'est ce qui me maintient car je suis un gourmand (rire allusion aux sucreries que nous partageons).

JC- Désolé (rires). Finalement ta base c'est ce bon vieux hard rock/ hard u.s ?

FC- Ca reste encore un de mes styles préféré, j'adore les bonnes chansons et les belles voix. J'ai commencé la batterie tout en continuant à découvrir des groupes un peu plus dur comme Metallica, Pantera, Vinnie Paul aura une influence majeure sur moi. Je commence à me passionner en plus de la musique, par la performance
batterie et par des jeux puissants et musclés. Donc je m'intéresse au jeu de double pédale, la grosse frappe, les rythmes thrash, tout ça m'attire.

JC- C'est ici que ça bascule, qu'on voit le mariage de tes influences et l'impact qu'elles ont sur toi.

FC- Oui parce que c'est l'escalade, j'écoute alors Slayer, Morbid Angel je suis de plus en plus attiré par le metal extrême. J'en découvre toujours plus ça va de paire avec la passion. Tu sais à 16, 17 ans je fais du tape tradding avec des gars dans toute l'Europe. J'ai écouté aussi des tonnes d'albums. Je suis passionné à 2000 %, j'arrête presque mes études pour me consacrer à ma passion. J'ai quand même mon Bac, pour rassurer mes parents. Mais toute ma vie c'est le metal, c'est la batterie.
Je sors tous les soirs chez les disquaires de Marseille pour écouter les dernières sorties et je m'y connais dans tout les genres du heavy, thrash, grind, harf fm etc... je fais volontiers le grand écart entre Bon Jovi et Cannibal Corpse cela ne me gène pas du tout.
Je me souviendrais toujours d'une grosse claque chez un disquaire marseillais "Le kaleidoscope" venait de recevoir en avant première "The Principle Of Evil Made Flesh" de Cradle Of Filth que personne ne connaissait. Le disquaire me dit écoute ça "C'est de la guerre atomique". J'écoute : la voix haut perché de Dani avec l'esthétique romantique. J'accroche...

JC- Oui l'imagerie de la femme..

FC-Oui, plus le côté romantique, les mélodies, la puissance, le gothique... J'adore. Ca restera un gros déclic. Je découvre le jeu de Nick Barker. Je suis le groupe, les voies dans des petits clubs de 200 personnes à Marseille. Avant que le groupe explose. J'achète les albums "Vempire" "Dusk..." "Cruelty". C'est l'avènement du black symphonique. Je suis déçu du départ de Nick Barker du groupe. Mais que tu retrouves alors comme batteur chez Dimmu Borgir. Coup magique dans les deux discographies car pour moi le jeu de Barker est beaucoup dans le succès des deux groupes. Il est dans les meilleurs albums de Cradle et de Dimmu. Cela n'engage que moi mais il est dans les pièces maîtresses que sont les premiers Cradle et les albums de Dimmu "Puritanical.." et "Death Cult Armageddon"

JC- Je suis mais à 100% de ton avis c'est un batteur de génie.

FC- J'ai donc étudié (des nuits blanches) au casque à mettre au ralenti ce qu'il fait à la batterie, ce qu'il fait pas. Je trouve son jeu intelligent, l'usage des petites splashs qu'il mélange dans des rythmiques effrénées. Un jeu de cymbales avec des notes qui scintillent. Il agrémente le jeu brutal de petits détails subtils. Je m'inspire beaucoup de ça.

JC- Il a apporté une touche mélodique sur ces cymbales qui me fait halluciner.

FC- C'est ça, inimitable toujours le détail à l'endroit magique. Pour moi c'est un talent de composition. C'est pas déclaré sur la sacem, mais pour moi c'est sa marque. Tu vois c'est vraiment une grosse influence sur mon jeu (sourire), comme le visuel et la frappe de Tommy Lee et le jeu puissant de Vinnie Paul. Mon jeu est un mélange de tout ça.

JC- D'où ce mélange de batterie axé sur le show, le visuel et la batterie extrême.
.

FC- Oui tout à fait, ça peut paraître bizarre, d'où les jongleries dans "Blazing", les blasts beat de Barker ou la frappe de Vinnie Paul c'est mes sources.

JC- Merci. Quand j'ai proposé cet entretien, je voulais vraiment aborder ce qui fait le musicien, tes retours, ce qui t'a fait toi. Je suis ravi que tu partages cela avec nous.

FC- Mais merci à vous c'est important ce partage.
NB : (S'ensuit un partage d'anecdotes et de moments savoureux entre nous sur notre vie de métalleux)

JC- Depuis tes débuts à la batterie et maintenant : comment tu vois l'évolution de l'instrument entre les premiers groupes que nous avons cités et cette accélération du jeu et des techniques qui fait un bond dans les années 90 ?

FC- Dans le métal il y a tellement de techniques différentes, le niveau progresse sans cesse. Tu vois sur Youtube des jeunes qui vont à des vitesses extrêmes, qui ont un vocabulaire rythmique et technique de plus en plus fou. Regarde, même si je ne suis pas vraiment fan de ce style-là, mais dans le djent il y a un niveau incroyable. Pareil dans le death prog ou le brutal death. Il y a des jeunes prodiges.

JC- Tu apprends encore ?


FC- Je m'inspire de tout ce que je vois, je peux même être inspiré par un débutant, je vais toujours chopper un truc. Je regarde toutes les premières parties depuis 15 ans que je fais de la scène. Je me régale de tout. En étant autodidacte pratiquement, il y a beaucoup de profs de batterie qui me disent : avec ton jeu si tu travaillais des trucs funk, un peu de jazz, tu pourrais intégrer ça dans le métal. Mais cette musique ne me parle pas. Pour l'instant je prends tellement mon pied dans le métal que je n'ai pas envie de m'inspirer de cela pour l'instant.

JC- Elle est folle cette évolution de ton instrument sur les 20 dernières années !

FC- Regarde simplement la position du batteur sur scène ce n'est plus le gars qui accompagne le groupe. Il est devenu un showman. Tu vois dans les jeux olympiques on se dit ils battent des records qu'on ne pensait pas possible de battre. C'est pareil avec la batterie ça avance car je pense que c'est l'homme qui est comme ça. Il y a une envie de se surpasser qui est telle que tu vois un jeune avec 2 ans de pratique qui blast à 250. Je me dis : mais comment il fait... ? Les jeunes regardent beaucoup de vidéos, je pense qu'ils s'approprient les gestes plus rapidement.

JC- Qu'est ce que tu dirais à un jeune batteur pour le motiver à la batterie ?


FC- Déjà, ne jamais considérer les exercices comme du travail. Faut vraiment rester dans le plaisir. Moi j'ai la chance de gagner ma vie avec la musique, mais à aucun moment j'ai eu l'impression de travailler. C'est un privilège dans notre société de remplir mon frigo comme ça. Je suis loin d'être riche, je suis modeste, mais j'arrive à vivre comme ça. Je me lève tous les matins et je peux accorder ma vie à la musique. J'avance et je progresse toujours.

JC- Tu as une chaîne Youtube, et tu as un site de vêtements (Serial Drummer) pour batteurs qui marche bien. Tout tourne autour de la musique chez toi ?

FC- Oui c'est ma vie. J'ai la chance de pouvoir partager des vidéos. Je donne pas mal de cours, beaucoup d'élèves me disent : "Je ne comprends pas ce que tu fais, tu peux nous montrer en vidéos?".
Du coup je pense que je vais de plus en plus partager. Je suis de plus en plus demandé comme batteur de session. Dernièrement, par un groupe américain un peu à la Foo Fighters qui voulait enregistrer un album. Ils avaient tout sauf la batterie. Ils m'ont contacté car ils avaient découvert ma page grâce à Tommy Lee qui me félicitait publiquement. Je te dis pas la visibilité gigantesque. (Rires communs). Du coup ils m'ont embauché. Mon objectif est de faire comme si je jouais avec ces gars depuis 10 ans. C'est un challenge, je vais écrire leurs partie et ça me permet de découvrir d'autres méthodes de composition.
Je suis en train d'écrire une méthode de batterie métal, que je vais dévoiler dans pas longtemps, avec vidéos à l'appui.

JC- On ne peut que te souhaiter de réussir toutes tes sorties. Tu peux compter sur nous pour les faire suivre.

FC- Merci beaucoup.

JC- Dernière question... Ton ou tes derniers achats disques ?

FC- Le dernier Steel Panther ils m'ont fait délirer au Hellfest. Il y a tous les clichés que j'aime et ça joue bien. Puis je vais acheter le dernier Septic Flesh. J'attends le dernier Dimmu avec impatience.


JC- Moi aussi. Bon je crois qu'on a tout ce qui te fait toi : cette ligne qui va du glam au death extrême. Vraiment encore merci pour ce temps passé en ta compagnie.

FC-Si tu as d'autres questions on peut.

JC- Non je crois qu'on a suffisamment de matière.

Fc- Merci à toute l'équipe et à votre soutien.













 
 
 
 
 
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Lun 2 Oct - 05:52 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CORALIE

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 13 Oct 2012
Messages: 3 540
Localisation: LYON
Date de naissance: 30/09/1975
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Lun 2 Oct - 09:49 (2017)    Sujet du message: Deuxième partie de l'entretien de Franky au LeymfesT Répondre en citant

Merci beaucoup pour deuxieme  interview 
 
 cool de la part de Franky d'avoir pris le temps de la faire. 
 

_________________
MA CHAINE YOUTUBE.
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 645
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Lun 2 Oct - 17:43 (2017)    Sujet du message: Deuxième partie de l'entretien de Franky au LeymfesT Répondre en citant

Merci pour cette superbe interview Heavy Métal Quand je vois les influences de Franky, je m'en sens proche. Par contre, j'ignore s'il écoute du Grindcore autant que moi, un style que j'adore, même si j'écoute de tout en Metal (Ainsi que du Blues).
Je suis aussi fan, encore aujourd'hui, de CRADLE OF FILTH, que j'ai découvert avec leur premier album.

Encore merci à tous les deux Heavy !!!!!!!
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:30 (2017)    Sujet du message: Deuxième partie de l'entretien de Franky au LeymfesT

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> INTERVIEWS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures