METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Live Report : Ghost - Copenhague - 26/04/17

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> LIVE REPORT.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
deadpool_az

CHRONIQUEUR
CHRONIQUEUR

Hors ligne


Inscrit le: 28 Jan 2017
Messages: 20
Localisation: Oyonnax
Date de naissance: 29/05/1987
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mar 1 Aoû - 21:24 (2017)    Sujet du message: Live Report : Ghost - Copenhague - 26/04/17 Répondre en citant

Ghost - Valby Hallen Copenhague - 26/04/2017 
 

(Pour un petit historique de groupe Ghost, faites un tour ici : https://www.facebook.com/notes/david-azevedo/ghost-radiant-bellevue-lyon-24…


Nous avons profité d’un petit séjour glacial à Copenhague (pourtant loin d’être situé au nord du Danemark) pour aller voir le groupe Ghost, en plein dans leur tournée européenne « Popestar Tour », lié à l’EP du même nom sorti fin 2016. Un EP plutôt décevant malgré un titre inédit très efficace (Square Hammer), le reste étant composé de reprises un peu trop pop à mon goût. Mais bon, cette nouvelle tournée proposant une setlist réactualisée, c’est l’occasion de voir si le nouveau line-up de Ghost tient la route !


Le concert se déroule au sud de Copenhague, dans un lieu assez intéressant puisqu’il s’agit… d’un gymnase reconverti pour l’occasion en salle de concert ! Même si la scène a très bien été montée dans les lieux, l’effet est assez étrange de prime abord puisqu’on ne retrouve pas la disposition « classique » d’une salle de concert, et les coulisses minuscules derrière la scène donnent un effet assez saugrenu. Problème de salle disponible à cette date sur la capitale danoise ? En tout cas, cela n’empêche pas les quelques milliers de fans de se ruer en courant sur le devant de la scène dès l’ouverture des portes. Comme on s’était présentés tôt également, nous arrivons à nous trouver une place très convenable puisque seulement une rangée de personnes nous sépare des barrières !


 
L’entrée en matière se fait avec le groupe The Great Discord, formation suédoise de metal dont les compositions assez violentes sont rehaussées par des refrains lyriques et entêtants et de beaux passages atmosphériques. La frontwoman, dont l’accoutrement laisse penser à un corbeau, monopolise à elle seule tous les regards, tant grâce à son chant puissant qu’à sa gestuelle envoûtante durant les passages instrumentaux. Le groupe donne d’ailleurs beaucoup de sa personne malgré un public vraiment peu réactif et un son saturé ne rendant pas honneur à la bonne volonté des musiciens. Il faut dire que le public est principalement composé de grands fans de Ghost, mais pas forcément d’amateurs (ou d’habitués) de metal, et semble souvent interloqué par cette agressivité (vraiment toute relative pour peu qu’on ait déjà fait quelques concerts et festivals).



 
Ayant déjà vu deux fois Ghost, je suis bien plus impatient à l’idée de découvrir enfin Kvelertak, dont les 3 excellents albums ont tourné plus que de raison dans le poste radio de ma voiture. Il faut dire que leur savant mélange de punk hardcore, de black metal et de rock ‘n’roll est d’une efficacité sans pareil, et que ce groupe inclassable est d’une énergie folle en live. En plus de cela, le groupe a pris des risques avec leur 3ème album Nattesferd, plus mélodique et calme mais au moins aussi intéressants que les 2 précédentes galettes. La formation attaque d’emblée avec le furieux et entraînant Dendrofil For Yggdrasil… et malheureusement le son laisse encore à désirer, avec une guitare solo noyée dans une cacophonie d’instruments. Un peu comme le black metal ou le death mélodique, la musique proposée par le groupe est basée sur des nappes de sons assez fines et précises et est donc difficile à sonoriser. Dommage, car les membres de Kvelertak sont complétement déchaînés et ne s’économisent pas, malgré un public en partie dubitatif ! Et que dire du chanteur Erlend Hjelvik, affublé d’un masque à tête de hibou (semblable à un mélange de crâne de cristal, de masque vénitien et de boule à facette disco) pendant les 1ers titres ! La magnifique 1985 et son refrain nostalgique déboule ensuite et j’admire la prestation, béat et un sourire aux lèvres, d’autant que le son s’améliorera au fil du show. Le reste de la setlist variera intelligemment les titres des 3 albums pendant une petite heure, jusqu’à une conclusion parfaite avec Kvelertak et son refrain tellement groovy qu’il ressemble à un générique de série des années 90, où les musiciens déchaînés vont jusqu’à sauter et envoyer en l’air puis rattraper leurs guitares. Vraiment un excellent concert, qui me donne envie de revoir le groupe dans de meilleures conditions. A noter que le groupe fait quand même la 1ère partie de Metallica pendant leur tournée européenne qui débutera bientôt, c’est dire la popularité croissante de cette formation prometteuse.



 


Forcément, l’ambiance est à son comble en attendant Ghost pendant que les chants qu’une liturgie roumaine, Masked Ball (utilisée pour la scène de la cérémonie dans Eyes Wide Shut) passent dans les enceintes. Le groupe débarque enfin en fanfare avec son hymne du moment Square Hammer, et le public se déchaîne et chante comme un seul homme ! Les nouveaux membres, à défaut d'avoir déjà la grande maîtrise des anciens, sont dynamiques, font bien participer le public et savent faire le show. Et même si on y perd parfois un peu de l'aspect solennel/mystique propre au groupe, l’enthousiasme et la complicité apparente de la nouvelle équipe comblent aisément cela. On enchaîne très vite avec la ligne de basse culte qui annonce From the Pinnacle to the Pit, malheureusement assez saccagée par la nouvelle bassiste, Megan Thomas (ex-Lez Zeppelin). Et c’est dommage puisque, forcément, elle était la seule éclairée pendant cette introduction. Mais là encore la bonne volonté du groupe est terriblement communicative, avec des membres qui vont et viennent des différents endroits de la scène et prennent des poses stylisées au possible, et on pardonne. Mention très honorable à cette bassiste justement, et également au guitariste Alpha, hypnotisant de savoir-faire.

 
Vient l’heure des titres relativement « anciens » tirés des deux premiers albums, Opus Eponymous et Infestissumam : Secular Haze, Con Clavi Con Dio et ses refrains épileptiques (tandis que le frontman Papa Emeritus III manipule un thuriféraire et nous asperge d’encens), puis Per Aspera ad Inferi dont le refrain est repris par le public à la demande du chanteur, très en voix et en verve cette nuit ! C’est l’heure ensuite de Body and Blood, et comme à chaque fois notre pape préféré y va de son discours sur les sisters of sin (« no ass grabbing ! »), des volontaires choisies parmi le public qui vont descendre aux 1ers rangs pour distribuer des hosties pendant les débuts terriblement heavy et entraînants de la chanson. Et vu le goût très fade, on confirme qu’il s’agit bien d’hosties et non d’une quelconque sucrerie ! Quand arrive la petite instrumentale Devil Church, les cris de joies retentissent puisque chacun sait que Cirice va arriver, avec son riff de plomb qui n’a rien à envier à Slayer et ses élans mélodiques déchirants (« Can’t you see that you’re lost without me ? »), chantée par un Papa Emeritus tout en poses lascives et suggestives, et qui a fait tomber la cape papale pour cette seconde partie du concert. Le public est lessivé d’avoir donné de la voix tout du long de la chanson et le groupe continue de nous assommer en enchaînant directement avec Year Zero et son refrain accrocheur, presque un hymne cérémoniel où le terme de « messe » pour décrire les concerts de Ghost prend tout son sens. De quoi déjà finir en apothéose, mais le groupe en a encore sous le coude en chansons cultes !




 
 


En effet, quand retentissent les notes de Spöksonat, le public est en ébullition et attend impatiemment la magnifique ballade He Is, très Simon & Garfunkel (voir God Only Knows des Beach Boys). Les lights comme les membres du groupe se font très discret pour ce moment intimiste et poignant, complètement hors du temps. Il est l’heure de relancer tout ça avec Absolution, qui vaut surtout pour son refrain très « Year Zero », et donc repris à gorge déployée par la foule. Mummy Dust et son riff cavalant arrive juste après, ainsi que l’ovni Ghuleh/Zombie Queen. L’ayant pas mal entendue auparavant (parce que ma femme n’a écouté QUE cette chanson non-stop pendant une semaine), j’apprécie vraiment de la « redécouvrir » enfin en live. Début lancinant, interlude de fête foraine puis heavy pur, le morceau a de quoi étonner mais est d’une construction remarquablement bien pensée et plus fine qu’il ne le laisse paraitre. La classique Ritual prend la suite (chanson qui a été la plus jouée en concert par le groupe à ce jour), et c’est fini… Enfin non. Comme d’habitude, Papa Emeritus se targue d’un discours plein d’humour sur la chanson finale, le « climax » comme il aime à le dire. Une chanson qui parle de « come together », et forcément notre pape lubrique y va de son interprétation des paroles. La très belle Monstrance Clock arrive donc et voit le public reprendre en chœur son superbe refrain tandis que le groupe fait ses au revoir avec sincérité. Dommage par contre de laisser le public chanter seul sur les derniers refrains du morceau, passés sur bande…



 


Au final, j'avais quelques craintes et réserves mais j'ai passé globalement un excellent moment. La setlist a été bien remanié depuis la précédente tournée Black to the Future et propose un assortiment très juste de toute la discographie du groupe. Le nouveau line-up ne s’économise pas et fait honneur aux chansons de la discographie plutôt féconde de ce jeune groupe qu’on espère voir grandir encore et encore. Un nouvel album est prévu pour 2018, et probablement un live en fin d’année. Et nul doute que j’essayerai de les voir sur leurs prochaines tournées, surtout avec des 1ères parties comme Kvelertak !
_________________
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 1 Aoû - 21:24 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CORALIE

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 13 Oct 2012
Messages: 3 577
Localisation: LYON
Date de naissance: 30/09/1975
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 07:31 (2017)    Sujet du message: Live Report : Ghost - Copenhague - 26/04/17 Répondre en citant

Merci beaucoup pour ton  super live report  metal  belles photos  pouce  je kiffe  grave ce  groupe  Heavy !!!!!!!
_________________
MA CHAINE YOUTUBE.
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 696
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 17:02 (2017)    Sujet du message: Live Report : Ghost - Copenhague - 26/04/17 Répondre en citant

Merci pour ce superbe live-report.

Je ne suis pas vraiment fan de GHOST, mais ça a l'air d'être ton cas, en tous les cas, on le sent bien dans la lecture.

Par contre, je ne pense pas connaitre les premières parties..... A découvrir, donc !!! Un grand merci pour le textes et les photos Heavy Métal
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
deadpool_az

CHRONIQUEUR
CHRONIQUEUR

Hors ligne


Inscrit le: 28 Jan 2017
Messages: 20
Localisation: Oyonnax
Date de naissance: 29/05/1987
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 17:21 (2017)    Sujet du message: Live Report : Ghost - Copenhague - 26/04/17 Répondre en citant

Merci à vous :)

Je recommande VIVEMENT Kvelertak !!
_________________
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 696
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 17:23 (2017)    Sujet du message: Live Report : Ghost - Copenhague - 26/04/17 Répondre en citant

Merci pour le conseil Heavy Métal
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:04 (2017)    Sujet du message: Live Report : Ghost - Copenhague - 26/04/17

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> LIVE REPORT.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure