METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

"Walkyries of modern times" de Beneath My Sins

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elfika

Musicien/Chroniqueur
Musicien/Chroniqueur

Hors ligne


Inscrit le: 07 Mai 2014
Messages: 142
Localisation: Paris
Date de naissance: 10/06/1973
Sexe: Masculin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
MessagePosté le: Dim 23 Avr - 15:53 (2017)    Sujet du message: "Walkyries of modern times" de Beneath My Sins Répondre en citant

Beneath My Sins  
« Walkyries of modern times »  
   
Genre : Métal Symphonique
Origine : France – Paris

Date de formation : 2015



  


Line-up

Emma Elvaston : Chant lead

Clément Botz : Guitares – arrangements – claviers

Clément Chouffier : Guitares

Pascal Clifford : Basse

 
  


« Walkyries of modern time »

Date de sortie : Mars 2017

Set list :

    01. Spread Your Wings

    02. From the Flames

    03. Losing You Again

    04. The Beauty in the Witch

    05. Broken Pieces

    06. Dreams Shall Be Lived

    07. Endangered

    08. My Rules

    09. You Weren't There

    10. Fly Raven Fly

    11. Longing Is Still Alive



Liens :

http://www.beneathmysins.com/

https://fr-fr.facebook.com/beneathmysins/

 
 
  

  


Si le groupe « Beneath My Sins » n’est créé que depuis 2015, ne vous y trompez pas, ses membres sont loin d’être des novices dans le monde du métal symphonique.

Fondé par plusieurs des anciens membres d’Evolvent, groupe qui s’était largement illustré au travers de remarquables productions caractérisées par un métal symphonique lyrique et puissant, « Beneath My Sins » est présenté par ses membres comme une évolution de leur approche de leur musique.



Le groupe étant porté par Emma, chanteuse lead, auteur des textes d’Evolvent, et Clément Botz, compositeur aussi de l’époque Evolvent, ce concept d’évolution prend donc tout son intérêt.

Je le souligne désormais presque à chaque nouvelle chronique, l’offre métal symphonique est loin d’être pauvre, bien au contraire, elle serait plutôt richissime, portée par de plus en plus de groupes qui rivalisent de talent et d’idées pour nous offrir des productions toujours plus ambitieuses et abouties.

Alors forcément, tirer son épingle du jeu dans un tel bouillon de culture musicale, est loin d’être chose aisée.




Qui plus est lorsque l’on a déjà brillé par le passé comme « Evolvent », se remettre en question est un pari d’autant plus audacieux qu’il me semble important de saluer.



Alors, sans plus attendre, dirigeons nous vers «Walkyries of modern times ».



La pochette est tout simplement sublime.

Un travail graphique d’une très grande qualité, détaillé, dans des tons qui tranchent avec les éternelles pochettes sombres faites de feu et de fer que l’on connait bien au métal.

La pochette c’est la première chose que l’on voit, c’est la première barrière, le premier filtre de celui qui ne connait pas, elle doit attirer l’œil, sortir du lot, et retenir suffisamment pour susciter la curiosité. Pour ma part, la pochette de « Walkyries of modern times » réussi parfaitement ce test.

Le titre de l’album n’est pas anodin non plus.

Qu’elles sont donc ces Valkyries des temps modernes, en références à ces divinités nordiques, vierges guerrières en armure qui survolaient les batailles pour emmener l’âme des braves tombés au combat jusqu’au Valhalla ?




Avant même d’avoir écouté les premières notes, c’est déjà un sans-faute de Beneath My Sins quant à ses choix et son travail sur le côté visuel de leur album.



« Spread you wings » nous accueille sur cet album par ses premières notes de cordes pour une intro qui donne tout de suite le ton.

Symphonique à souhait, au son excellent, très bonne maitrise des orchestrations dans lesquelles ont reconnait très rapidement les influences Epica, et plus proche de nous, un peu de Whyzdom.

Le chant lyrique d’Emma vient se poser sur cet ensemble, et on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec le chant de la Valkyrie.



« From the flames » enchaine avec un riff guitare nerveux et incisif, rapidement rejoint par la section rythmique et orchestrale.

Tous les ingrédients sont en place, son puissant, équilibré, accompagnements et arrangements symphonique de la plus belle facture, et bien sûr, la belle Emma qui survole, emmène le morceau avec son chant lyrique toute en finesse et puissance.

Le morceau évolue avec un très beau travail de chœurs. Rien ne manque à cette première pièce magistrale de l’album, la puissance, le lyrisme, le symphonique, le mélodique.

La composition se veut efficace, ni trop alambiquée sans pour autant tomber dans la simplicité. Les fans et inconditionnels du genre seront ravis dès ce premier titre.

A noter une post-production de grande qualité, tant autant des arrangements que de la qualité du son.



« Losing you again » amène les choses différemment.

Les claviers prennent une autre texture, le chant se développe sous un autre angle.

Si la structure du morceau reste dans la veine de ce qui a été annoncé par « From the flames » avec ses enchainements de passages sur vitaminés et de moments planants, les choix artistiques et d’arrangements dévoilent une autre facette du style du groupe. Du coup, on se prend vite au jeu, attendant les nouvelles surprises de la composition, qui arrivent bien vite par l’introduction de la voix saturée et toujours un excellent travail de chœurs.



« The Beauty and the Witch » fait son entrée. Attention, coup de cœur assuré.

Morceau qui vous accroche très très vite, par son développement, sa mélodie, sa puissance. Notons la magnifique participation d’Effy Stones. Là aussi, le groupe trouve un équilibre entre un métal symphonique redoutablement efficace, qui applique les codes du genre avec brio, et sa propre conception personnelle du style, signe d’une grande maturation dans le processus de création.

Le son est toujours excellent, il est important de le rappeler car au sein de morceaux aussi riches, que ce soit vocalement, rythmiquement ou au niveau des arrangements, un bel équilibre sonore est loin d’être acquis.

C’est un morceau superbe qui mérite largement un coup de cœur et qui s’écoute avec un plaisir inné.



« Broken piece » marque une pause dans cette première partie d’album particulièrement dynamique et puissante.

Superbe jeu de cordes et de piano, qui sublime la voix d’Emma, toute en nuance, puissance et douceur, développant son côté lyrique mais pas seulement.

Le morceau évolue sur un très beau passage où les chœurs prennent une autre tournure, donnant une très grande profondeur et un coté émotionnel très marqué à ce morceau qui se révèle au final est une perle entre douceur et force dans l’album.



Avec « Dreams shall be lived » le groupe s’attaque à un thème qui revient très souvent dans le métal symphonique, l’utilisation de thèmes de musique traditionnelle, celtiques, médiévaux. Le morceau s’ouvre donc sur un thème léger, entrainant, aux consonances médiévales, rapidement rejoint par une section rythmique toujours aussi efficace et puissante. Pourquoi avoir rappelé que ce genre de thématique est souvent utilisé en métal sympho ? Tout simplement pour mieux souligner la difficulté de l’exercice, car, qui dit reprendre une thématique connue ne dit pas en faire un simple copier-coller, et toute la difficulté est là. Force est de constater que Beneath My Sins s’en sorts particulièrement bien en y imprimant sa marque, son style. Le morceau évolue comme une fresque qui se déroule entre riffs endiablés et ambiances narratives pour au final se dérouler avec fluidité à tel point que l’on aurait bien aimé quelques mesures de plus.



On arrive à ce que je considère être le point critique de nombre d’album.




En mettant de côté l’intro, nous sommes au milieu des 10 morceaux de l’album et c’est bien souvent là que le sentiment de lassitude fini par s’installer, ou non. Lorsque les premières notes d’   « Endangered » commencent, l’envie d’en entendre encore est toujours bien présente, d’autant plus que le morceau ouvre une autre ambiance, plus sombre, plus inquiétante que nous n’avions pas encore expérimentée.

Le tempo est plus modéré mais le morceau s’appuie sur un riff lourd et un excellent jeu de cordes.

Là aussi, nous avons la surprise de découvrir un duo, masculin – féminin. L’effet est plutôt réussi même si pour ma part, je n’accroche pas vraiment sur le chant masculin de ce duo.

Néanmoins le concept est très bien pensé et réalisé et le riff sous-jacent particulièrement efficace, ce qui au final en fait un morceau très surprenant.



« My rules » s’inscrit dans la droite ligne de ces prédécesseurs, avec notamment, une orchestration qui intègre une partie de sons électro en complément d’une section cordes toujours aussi active et présente. Complétés par des riffs qui continuent à monter en puissance, le résultat est du plus bel effet sur un morceau qui se veut au final très soutenu et dynamique.



« You weren’t there » nous replonge dans les premiers instants de l’album.

Les violons évoluent différemment, toujours aussi présent mais avec présence plus appuyée.

Le travail de chœurs est là aussi parfaitement maitrisé et prend une certaine ampleur avec des chœurs « males » qui donnent une tout autre coloration au morceau. Si les ingrédients de ce morceau sont connus et largement utilisés par Beneath My Sins depuis le début de l’album, leur agencement et utilisation démarque vraiment le morceau.



« Fly raven fly » repose le tempo et s’ouvre en ballade, ambiance planante, piano – chant.

Mais rapidement, les mouvements de cordes et le chant d’Emma nous laissent entrevoir que ce morceau ne sera pas aussi linéaire qu’il n’y parait et effectivement, c’est avec une superbe évolution que la montée en puissance se fait. Mélodie accrocheuse, chœurs et doublages vocaux toujours aussi impressionnants, cet avant dernier titre souffle le chaud et le froid entre plainte langoureuse au piano et riffs particulièrement vifs et incisifs.



« Longing is still alive » cloture cet album.

Ouverture de corde avec ce genre de mélodie qui vous reste longtemps dans la tête, sans que vous sachiez vraiment pourquoi.

Le morceau prend le temps de se développer entre les cordes et Emma, qui, s’il était encore nécessaire de le prouver, donne une fois de plus l’étendue de son talent lyrique et de sa puissance vocale. Pour ce dernier titre, le groupe nous emmène dans une ambiance de musique tantôt épique, tantôt très intimiste, explorant par là une nouvelle facette de leur art.

C’est une fin toute en douceur et subtilité qui laisse pensif, méditatif, bien que je la trouve un peu abrupte, on se laisse vite porter…

 

Vient donc le moment de conclure sur cet album indéniablement riche et particulièrement bien réalisé.

Tout d’abord, les aspects techniques.

Le niveau de réalisation est sans le moindre doute particulièrement élevé.

Qu’il s’agisse du son, de la post prod, du soin qui a été mis à réaliser les chœurs, tout dans cet album dénote d’un très haut niveau de professionnalisme et une maturité évidente dans la conception et la réalisation.

Beneath My Sins a mis et s’est donné les moyens de faire un album qui place la barre haut, et cela se ressent de la première à la dernière minute d’écoute.

Du point de vue artistique.

Je pense que pour apprécier un tel album, et cela vaut d’une manière plus générale pour tout ce qui sort actuellement dans le monde du métal sympho, il faut le placer dans une perspective propre.

Les comparaisons, mises en balance n’ont plus guère d’intérêt, si ce n’est de ne pas juger le produit pour ce qu’il est.

S’il est tout à fait possible de noter les influences au fil des morceaux, il faut apprécier le travail de Beneath My Sins pour ce qu’il est réellement.

Dans cette idée, je ne dirai pas que le groupe ouvre une nouvelle page du métal symphonique, mais en revanche, il en écrit une magnifique avec brio et éclat.

On retrouve dans cet album tous les ingrédients qui font les bons albums de métal symphoniques. Beneath My Sins a su utiliser tous ces ingrédients pour créer son métal symphonique et nous le faire aimer.

C’est à mon sens une belle preuve d’évolution et de maturation des musiciens, qui rappelons le, ont évolué depuis un groupe connu pour relancer un tout autre projet.

Avec cet album, Beneath My Sins nous montre que le métal symphonique Français compte plus que jamais des groupes de grande qualité, qui savent se tracer leur propre chemin tout en répondant aux attentes du public, présent et à venir.

Du point de vue technique.

Pour une fois, je n’ai pas distillé d’avis « techniques » tout au long de cette chronique. 

Il est pourtant évident que pour réaliser un tel album nous avons à faire à des musiciens qui maitrisent parfaitement leurs instruments. Précision implacable de la section rythmiques, des riffs et chorus guitare superbes, une orchestration maitrisée et soignée, des chœurs particulièrement efficaces et splendides et pour finir, laissons à la belle Emma l’avis final, elle qui porte les morceaux par un chant lyrique puissant, fluide, clair et envoutant.

La technicité des musiciens est parfaitement à la hauteur de l’album.

Vous qui ne connaissez pas encore « Beneath My Sins », je vous invite chaudement à ouvrir cet album, il est fort peu probable que vous le refermiez avant la fin, et, très probable que vous l’ouvrirez plusieurs fois encore par la suite. C’est un album qui s’écoute avec un très grand plaisir, d’une traite ou par étapes, ce qui permet parfois de mieux apprécier chaque morceau. Vous y retrouverez des influences qui feront vibrer vos sens de métalleux-symphonique et en découvrirez d’autres qui auront tout autant le même effet sur vos oreilles.

Un album à avoir absolument dans toute playlist de métal symphonique qui se respecte, cela va de soi.

Et enfin, pour avoir eu la chance de les côtoyer sur scène, la puissance de « Walkyries of modern times » est tout aussi présente en studio qu’en live, avec en plus, un groupe qui assure sublime ses morceaux par un show exceptionnel.


  

_________________
Manu - Elfika
Groupe de métal symphonique français
Site ELFIKA
facebook ELFIKA
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Dim 23 Avr - 15:53 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
axel khan

Activiste.
Activiste.

Hors ligne


Inscrit le: 11 Oct 2016
Messages: 146
Localisation: Detroit Rock City
Date de naissance: 02/08/1982
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 23 Avr - 18:33 (2017)    Sujet du message: "Walkyries of modern times" de Beneath My Sins Répondre en citant

Chronique passionnante.Ça donne envie d écouter l album avec la plus grande attention.
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 539
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Dim 23 Avr - 18:55 (2017)    Sujet du message: "Walkyries of modern times" de Beneath My Sins Répondre en citant

Merci pour cette superbe chronique qui devrait combler BENEATH MY SINS Heavy Métal

Personnellement, la première écoute de l'album m'avait laissé un sentiment mitigé, n'étant généralement (Mais plus qu'auparavant), pas tro branché par ce style de musique. Mais les choses ont bien changées, depuis, et j'admire véritablement ce groupe. Quelle chanteuse, avant tout !!! Je l'envie d'avoir un tel talent. Il y a beaucoup de travail derrière et encore aujourd'hui. L'ensemble est magnifique.

Je ne peux pas rajouter grand-chose après une telle chronique pouce

Encore un superbe groupe Français à soutenir et à aller voir en concert Heavy Métal
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elfika

Musicien/Chroniqueur
Musicien/Chroniqueur

Hors ligne


Inscrit le: 07 Mai 2014
Messages: 142
Localisation: Paris
Date de naissance: 10/06/1973
Sexe: Masculin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
MessagePosté le: Dim 23 Avr - 20:47 (2017)    Sujet du message: "Walkyries of modern times" de Beneath My Sins Répondre en citant

Merci à tous le deux :-)
Heavy Métal Heavy Métal Heavy Métal Heavy Métal Heavy Métal
_________________
Manu - Elfika
Groupe de métal symphonique français
Site ELFIKA
facebook ELFIKA
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:29 (2017)    Sujet du message: "Walkyries of modern times" de Beneath My Sins

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures