METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

l'interview du groupe Wyld

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> INTERVIEWS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CORALIE

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 13 Oct 2012
Messages: 3 572
Localisation: LYON
Date de naissance: 30/09/1975
Sexe: Féminin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Mar 28 Fév - 09:01 (2017)    Sujet du message: l'interview du groupe Wyld Répondre en citant



WYLD

1.Pouvez- vous vous présenter et me dire comment s’est formé le groupe ?
Chante : J’ai formé WYLD fin 2011 en compagnie de Raphael (chant) que je connais depuis le collège. Comme tout projet, il a fallu du temps pour se structurer correctement et il a fallu surtout trouver les bonnes personnes pour commencer sur des bases solides : Jay (basse) est une connaissance de longue date ; Rémi (batterie) a par le passé déjà collaboré avec Raphael et enfin la rencontre avec Jeffrey (guitare solo) est le fruit d’une annonce postée sur la toile. La magie du web ! Notre premier cd, « Stoned E.P . », a été enregistré avec Gabriel à la batterie, parti depuis rejoindre les rangs de CREEPING FEAR et que nous saluons au passage.

2.Quels sont les groupes qui vous ont influencé ?
Chante : IRON MAIDEN et AC/DC ont été à l’origine de tout ; c’est leur musique qui m’a donné l’envie de jouer de la guitare. Néanmoins au fil du temps et des découvertes musicales, je m’oriente dorénavant plus vers de grosses sonorités heavy, heavy metal et surtout stoner. Zakk WYLDE est mon maitre absolu mais des groupes tels que DOWN, CLUTCH ou bien la créativité de MASTODON sont vers quoi je tends musicalement.
Raphael : Mes influences se situent entre le folk, le metal, avec une dominante grunge. Les principales : Eddie VEDDER (en groupe et solo), ALICE IN CHAINS, STONE TEMPLE PILOTS, FISHBONE, DEEP PURPLE, AC/DC, IRON MAIDEN et en secondaires : FLEETWOOD MAC, SIMON & GARFUNKEL, GUNS N’ROSES, SYMPHONY X, DREAM THEATER, VELVET REVOLVER, REV THEORY.
Jay : Plus que des groupes, c'est surtout des musiciens qui m'ont inspiré par leur technique de jeu, ce qui influe forcément sur les sonorités restituées lorsque l'on joue et qui fait que l'on peut retrouver quelques éléments qui évoqueraient tel ou tel groupe. Pour répondre donc, je peux citer en particulier Steve HARRIS, Cliff BURTON et Lemmy pour son jeu au médiator surtout, même s'il y en a d'autres. Et ayant un background reggae, j'apprécie les lignes de basse pleines d'infras et citer comme influence majeure Robbie Shakespeare (BLACK UHURU, Serge Gainsbourg) entre autres car là aussi, il y en a beaucoup qui ont défini mon style de jeu. Niveau écoute, je suis ultra-open. Du moment que ça me fait vibrer, je prends. Je peux donc passer sans problème de Bob MARLEY à SEPULTURA puis me faire ensuite un PUBLIC ENEMY et finir avec THIEFAINE. Ou CARCASS. Même dans le désordre, ça marche aussi ! (rires)
Jeffrey : OPETH, BEYOND CREATION, CHON, RUSH, PORCUPINE TREE, SOEN, VEKTOR, TTNG, MAXIMUM THE HORMONE, Ibrahim MALOUF, DORJE : une liste très hétéroclite de groupes et d'artistes qui ont en commun de transcender les genres et de savoir allier des mélodies inventives avec des ambiances variées.
Rémi : Personnellement je suis assez ouvert musicalement, j’aime élargir mon champ d’écoute et apprendre de registres différents sans cloisonner les idées. Beaucoup de groupes m’ont marqué, que ce soit RUSH, IRON MAIDEN, BLACK SABBATH, mais également Billy COBHAM (jazz fusion). La liste est vraiment longue, et j’ai déjà eu divers projets assez différents. Je joue même des percussions avec un autre projet de musique acoustique. (rires)

3.Comment composez-vous vos chansons ? Qui écrit, qui compose ?
Chante : Raphael et Jay sont principalement à l’origine des textes. Raphael est la voix principale et il est naturel pour lui d’écrire. Quant à Jay, ses expériences passées en tant que chanteur lui permettent également de proposer idées et textes.
Pour ce qui est de la musique, Jeffrey et moi-même en sommes à l’origine. En revanche cela n’exclut pas les autres du processus créatif, loin de là. Que ce soit un simple riff, une section plus développée et même un titre entier, on revoit tout, ensemble, pour arriver au meilleur résultat possible. Chacun propose et le meilleur moyen de se faire une idée plus précise des différentes options est de les tester, les enregistrer et les réécouter.

4.Pourquoi avoir choisi de chanter en anglais ?

Raphael : Je chante en anglais car c’est mon langage préféré et c’est aussi la langue natale du rock.
Jay : Il est aussi plus facile pour un groupe de se faire entendre internationalement en chantant dans la langue de Shakespeare que dans celle de Molière, surtout de nos jours avec la facilité technologique de pouvoir toucher un public au-delà de ses frontières géographiques. Même si, j’en conviens, il est déjà bien assez compliqué d’émerger en France lorsque l’on fait du rock ou du metal.

5.Vous avez déjà à votre actif un EP sorti en 2014 et un premier album, fort bien accueilli, pouvez-vous nous le présentez ?
Chante : Notre premier album « WYLD » est sorti en novembre 2016. Nous l’avons enregistré au Lower Tones Place Studio, en région parisienne, en compagnie d’Edgard CHEVALLIER que je tiens une nouvelle fois à remercier au nom du groupe pour tout le travail accompli car le résultat est tout bonnement superbe, et bien que dans un cadre professionnel, nous avons pu passer aussi de très bons moments ensemble au travers des sessions d’enregistrement ! L’album est composé de dix titres. Les titres et les ambiances sont très variés et uniques : direct comme « Venomous Poison », plus groovy tel que « Heads or Tails » ou bien plus lourd sur « Hyperion ». Le spectre musical est vaste mais ne dénature pas la cohérence globale de l’album. Il y a également une ballade avec « Bring Me the Night ». Autant vous dire qu’on est très fier du résultat final et les différents retours que l’on a eu vont dans ce sens également. Si on ajoute le soutien des poids lourds de la presse spécialisée comme Hard Force ou la double apparition dans Rock Hard Magazine (article et titre sur le sampler le mois suivant), cela ne peut que nous ravir !

6.Quels sont les thèmes abordés dans cet opus ?
Raphael : Les thèmes sont très variés : le conformisme, l’addiction aux jeux, la drogue, la mort du rock, Hyperion (en rapport avec le roman éponyme), l’amour devenu haine…
Jay : Les thèmes sont assez larges c’est vrai. Pour ne parler que des textes que j'ai apporté : la dépression et le suicide – je sais, c'est pô gai – et les tueurs en série – je sais, c'est pô gai non plus – et la fête, l'alcool et du gros son – pour résumer – sur Wyld N'Loud. Je sais, c'est... ah si tiens, c'est gai ça ! (rires)
Chante : J’ajouterais également que les thèmes découlent souvent de la sensibilité que l’on a envers la musique. On adapte très rarement une musique à un texte. C’est le texte, et donc la voix qui apportent le dernier ingrédient à notre recette musicale.

7.Cet album a vu le jour, grâce à une campagne de financement participatif. Pourquoi avoir choisi cette formule ? Est-ce une façon d’impliquer vos fans ?
Chante : Comme son nom l’indique, une campagne de financement participatif a un objectif : réaliser matériellement le projet exposé. Bien entendu, tout contributeur se voit proposer des contreparties pour le remercier. C’est évidemment une manière d’impliquer nos fans car ce sont eux et le soutien qu’ils nous ont apporté depuis notre premier concert à la sortie de notre « Stoned E.P. » et encore plus depuis cette campagne, qui nous a amenée là et nous permet de continuer. Néanmoins, pour un groupe comme nous, il y avait évidemment des risques à lancer une campagne pareille. Que faire si la campagne ne marche pas ? Comment concrétiser la sortie de notre album ? Il y a eu cette campagne mais le groupe a également beaucoup investi de sa poche. On a donc passé beaucoup de temps à trouver les meilleures formules à proposer pour rendre notre projet attractif – et cela passe également par des visuels d’excellente qualité – et nous avons bien bossé semble-t-il puisque nous sommes arrivés à 127 % du projet. Sans cet énorme soutien, nous n’en serions certainement pas là à discuter de notre premier album. On en profite pour les remercier une fois de plus, de nous avoir suivis dans ce projet ! Ils peuvent fièrement dire que cet album est en quelque sorte le leur aussi et lorsque quelqu’un s’approprie un album, c’est qu’il lui plait.

8.Vous avez déjà quelques concerts à votre actif. Dites-nous comment se passe un concert de l'autre côté de la scène.
Chante : Que ce soit dans une petite salle ou devant une foule plus fournie, il est tout d’abord question de se faire plaisir mais aussi de faire bouger le public. On aborde les concerts assez simplement mais avec sérieux, parfois trop. (rires) Avant de monter sur scène, on fait une rapide passe sur la manière d’aborder le set, les enchaînements, les intros et on se lance ! Cependant le live n’est pas une science exacte, il faut donc rester concentré.

9.Racontez-moi un souvenir de concert
Chante : Ce n’est pas un souvenir à proprement parler mais de voir le public, aussi nombreux qu’il soit, s’amuser et communier avec nous, avec notre musique pour fond sonore, je trouve cela incroyable. De même, après les lives, lorsque des inconnus viennent nous féliciter et nous disent que notre musique leur plait, je trouve ça très gratifiant.
Raphael : Quand on a fait la première partie d’un groupe dont le chanteur avait tout prévu pour le concert : la veste en cuir, les bracelets et colliers en métal, les lunettes de soleil, les froufrous sur le pied de micro…tout sauf son pantalon. (rires)
Jay : Avoir pu profiter du concert donné à l'occasion de la sortie de l'album en novembre dernier pour fêter mes 40 ans.

Jeffrey : L'anecdote que je retiens est un plat : les délicieuses lasagnes faites maison de David dont on a pu profiter lors de notre première partie de PALACE OF THE KING à La Mécanique Ondulatoire ! En parler me redonne l'eau à la bouche !

Rémi : Je retiens plusieurs concerts mais je vais parler de notre ouverture de l’Extreme Factory Festival, qui a vu le public apprécier notre show malgré notre registre finalement pas très extrême. En plus les conditions de son et d’effets étaient vraiment bonnes. Il restait une place vacante dans la programmation, donc l’organisateur avait décidé d’ouvrir une candidature soumise aux votes sur Facebook. Je me souviens également que juste avant de monter sur scène, la fumée était intense et l’estrade pour la batterie pas très grande, au point qu’au moment de m’installer, je me suis mangé un projecteur en pleine poire. Heureusement je n’avais rien cassé ! Je me souviens que l’un des pieds de cymbale n’avait pas de vis, donc ma splash est tombée par terre durant le show, mais là encore sans dégâts. (rires)

10.Pouvez-vous me dire ce qu’il va se passer, dans les prochaines semaines, les prochains mois pour le groupe ?
Chante : Nous travaillons actuellement sur quelques concerts et certains devraient être annoncés prochainement. Autrement nous travaillons d’ores et déjà sur de nouveaux morceaux. Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux et vous avez les liens à la fin de l’article. Retrouvez-nous sans attendre !



FACEBOOK


BANDCAMP


INSTAGRAM


SITE OFFICIEL





FAIT PAR Anne FACEBOOK
_________________
MA CHAINE YOUTUBE.
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 28 Fév - 09:01 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 696
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Mar 28 Fév - 17:40 (2017)    Sujet du message: l'interview du groupe Wyld Répondre en citant

Merci pour cette superbe interview, on dirait que tu as fait ça toute ta vie clin d'oeil

WYLD est un groupe que j'apprécie énormément, j'ai déjà eu l'occasion d'en parler, d'ailleurs clin d'oeil

Il faut que j'écoute le dernier album et je vois qu'il y a le bandcamp !!!! Heavy Métal

Un excellent groupe qu'il ne faut pas rater, merci Anne clin d'oeil
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:56 (2017)    Sujet du message: l'interview du groupe Wyld

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> INTERVIEWS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure