METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Interview du groupe AKSAYA

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> INTERVIEWS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
davidnonoise

Activiste.
Activiste.

Hors ligne


Inscrit le: 01 Sep 2014
Messages: 184
Localisation: caen
Date de naissance: 17/03/1972
Sexe: Masculin
Poissons (20fev-20mar) 鼠 Rat
MessagePosté le: Mar 24 Mai - 10:08 (2016)    Sujet du message: Interview du groupe AKSAYA Répondre en citant






 
 





1. Salut, il y a deux signification a Aksaya,l’un est » Incorruptible », l’autre est « éternelle »,les deux semblent coller ,car sur votre bio : tout est un éternel recommencement, alors, comment est donc venu cette idée de nom de groupe ?


« AKSAYA » a été choisi pour sa signification, son origine et sa sonorité. Aksaya signifie donc  « Incorruptibles » en Sumérien… Notre civilisation doit tous ses grands mythes fondateurs aux sumériens (et accessoirement l’écriture, ce qui n’est pas rien !). Sans être passéistes à tout prix, savoir d’où nous venons est nécessaire, pour savoir qui nous sommes ! C’est donc notre héritage, et nous restons fidèles à nos valeurs, à nous même : « incorruptibles ». Je ne connaissais pas la traduction d’ « Eternel », mais pourquoi pas ! Tout est un éternel recommencement, c’est vrai, on peut y voir la roue solaire des Celtes ou des « païens européens » le cycle de la vie, …pourquoi pas ! C’est assez pragmatique pour Aksaya ! 




2. Le premier ep « troisième guerre » était en quelques sortes un « essai » noyé dans la masse des productions « black metal » quel regard portes tu sur l’ep , avec quelques années de recul ?


« Troisième Guerre » est une démo à l’état pure : ce mini EP a servit de « démonstration » pour démarcher labels & concerts. Il a été enregistré vite-fait, chez nous….c’est un genre de mixture maison. Il a été produit à une centaine d’exemplaires, avec un retour mitigé du public (des critiques dues au son notamment). Cela-dit, il est « solde-out » ! 


3. L’année dernière est sorti » k- 141 » qui est une référence au Koursk ( sous-marin nucléaire russe qui a fait naufrage).Sachant que le concept d’Aksaya est plutôt axé sur la guerre, peux tu m’en dire plus sur le pourquoi de ce titre et le concept global de l’album ?




Nos morceaux traitent généralement d’événements ou de faits divers bizarres, déments et irrationnels. Effectivement, « K-141 » (titre éponyme) traite du naufrage du sous-marin « Koursk » le 12 août 2000, qui fut le reflet des manipulations politiques et médiatiques, et de  l’absurdité de certaines révélations, le tout dans une atmosphère violente et abominable. On peut imaginer la souffrance de ces marins russes, abandonnés sous la mer de Barents pour des motifs politiques : criminel et absurde ! Un autre titre, « Léonid », raconte l’histoire crue et terrifiante de ce scientifique Russe : Leonid Ivanovich Rogozov, qui a dû s’opérer lui-même de l’appendicite, sur la base de Novolazarevskaya, en antarctique. Ces faits divers (et il y en a d’autres dans l’album) fonctionnent comme notre fil conducteur  et résument assez bien notre pensée : courage, discernement, détermination  et aucune autre alternative, ou comment l’Homme réagit une fois au pied du mur, poussé dans ses derniers retranchements. 
Enfin, nous sommes assez hostiles, pour ne pas dire réfractaires, à tout ce qui est mystique, occulte, de l’ordre des croyances, des superstitions, de la foi ou encore du paranormal !  Même si la plupart des groupes de black metal utilisent les symboles satanistes pour dénoncer la récupération des anciens mythes païens par la religion catholique (les démons n’étant que des anciennes divinités diabolisées par l’Eglise pour asseoir  son hégémonie ; nous demeurons très pragmatiques au sein d’Aksaya. Les sujets classiques du BM ne nous intéressent pas, nous pensons que les croyances en tous genres (superstitions et mysticisme occulte compris) sont des freins au progrès et à la connaissance. Nous avons eu un parcours professionnels plutôt scientifiques et nous ne croyons qu’en la démonstration et en la preuve ! 


4. Musicalement l’évolution entre l’ep et K-141 est considérable, la prod est massive,donc pareil ,avec quelques mois de recul, es-tu pleinement satisfaite de l’album dans sa globalité ?


Nous sommes pleinement satisfaits du son ! Nous devons ce travail au Vamacara  Studio, avec qui nous allons réitérer pour notre second album ! Le son est exactement celui que nous voulions : plein, massif comme tu dis, et froid ! Nous restons critiques sur les compositions de cet album : certains morceaux sont pleinement aboutis, d’autres sont plus « verts » et manquent de maturités. Nous avons composés les 7 titres de « k141 » et 2 ans. Il manque d’unité musical je trouve. Nous éviterons cet écueil pour le second album  puisque tous les morceaux ont été composés à la suite, en quelques mois. Ils constituent un tout, une sorte de voyage expérimental, une véritable entité. 


5. Combien de temps avez-vous prit pour mettre en boite K-141 ? Quelles ont étés les difficultés rencontrées ?


Comme je viens de dire plus haut, « K141 » a été composé en 2 ans. Certains morceaux datent de fin 2012/2013. L’enregistrement a pris quelques semaines. Les principales difficultés ont été liées à nos activités personnelles  en dehors du groupe, qui font que nous ne sommes pas toujours disponibles pour enchainer plusieurs sessions d’enregistrement. Mais nous avons fait ce qu’il fallait pour que ce projet prenne vie ! En même temps, c’est terriblement existant de sculpter et de donner forme à des idées, de conceptualiser des pensées… Ta création devient une œuvre, une entité, bonne ou mauvaise, ce n’est pas à moi d’en juger  (mais est-ce que l’art se doit d’être beau ?). 


6. Vous avez opté pour un chant français, n’avez-vous pas peur que quelque part ça ferme les portes de l’exportation de votre musique, bien que le chant français dans le black metal fonctionne parfaitement, par rapport au death metal.


De nombreux groupes norvégiens écrivent leurs textes en norvégiens…Nous sommes français, nous avons donc choisi notre langue maternelle. Le français est une langue riche, délicate, permettant des champs lexicaux variés. Il y a peu de redondance et une précision du vocabulaire. Et comme tu le soulignes, le black metal se prêtent bien au Français, ou à l’Allemand !
Les étrangers peuvent avoir accès à de nombreuses actualités sur les réseaux sociaux et notre site internet, en Anglais ! 


7.Tu es batteuse dans le groupe, comment est venue cette passion pour la batterie ?


Je joue de la batterie depuis de nombreuses années, aussi loin que je me rappelle,  j’ai toujours voulu jouer de la batterie ! Le temps n’étant pas une constante extensible, je ne joue pas autant que je le souhaiterais. 


7. Aksaya a pas mal de parties très rapides, ces parties rapides t’ont-elles posées  des problèmes au niveau de la souplesse du poignet et de l’endurance ? A quel rythme par semaine bosses tu la batterie ?

Non, les parties rapides ne m’ont pas posée de problème, je m’entraine pour cela ! Même si nous sommes tous perfectibles.



8. Quels sont les points forts et les points à améliorer dans ton jeu ?


Il y aura toujours des points à améliorer mais l’essentiel, pour moi, est de servir le morceau, et non d’offrir une performance démonstrative à tout prix. A chacun ses priorités ! 


9. Parlons communications, vous êtes assez actif sur Facebook notamment, quel est ton regard sur ces « outils » de communications par rapport au groupe et a ton niveau personnel ?


Nous sommes très actifs en règles général : dans nos vies personnelles, nous cumulons les projets professionnels, nous sommes des acharnés ! Oui, nous sommes actifs sur les réseaux sociaux qui nous servent à mettre en lumière notre travail. Nous aimons les outils modernes, nous aimons les rapports virtuels bien plus que les vrais rapports humains : tu prends,  tu « deletes » ! Car en réalité, dans la vraie vie, nous sommes très sauvages ! 


10. A la base, Aksaya c’est un couple ,dans la vie, entouré de deux autres musiciens, quel est le point positif de cette vie de couple aussi bien à la scène qu’à la ville et son point plus difficile à gérer ?


C’est une vie de rêve : créer, composer, jouer ensemble ! Il n’y a que du positif : Aksaya ne sera jamais mort puisqu’à nous deux, nous maîtrisons tous les instruments et toutes les facettes artistiques du groupe. 


11. Parlons des lives maintenant, vous avez quelques concerts à votre actif, les musiciens de black metal sont plutôt réputés pour être assez distant avec les gens du public, avant et après concert,et vous ?


Nous avons fait pas mal de concerts, un peu partout en France. Nous sommes assez distants avec le public, non pas pour coller à une quelconque  identité black metaleuse, mais parce que notre jeu de scène nous l’impose : le spectacle passe par autre chose qu’un simple dialogue avec le public, ou des injonctions. Nous faisons passer des messages forts, parfois graves, parfois tragiques…nous offrons un tout au public…ce qui ne nous empêche pas d’être en communion ! Mais il y a généralement, une certaine tension lors de nos concerts : due aux décors, à l’atmosphère enfumée, pesante et bleuté. 


13.Aksaya utilise un écran qui diffuse des images de guerre durant les lives ,comment décrirais tu ,un live d’Aksaya ?


Froid et humide… Quand la scène et les conditions nous le permettre, nous travaillons nos scènes esthétiquement parlant. On n’aime pas le style « jean’s basket » qui secoue la tête avec des lumières qui clignotent comme au 14 juillet. La scène devrait toujours être un show où le spectateur a quelque chose à voir. Sinon, autant mettre le cd dans sa hi-fi confortablement installé dans son fauteuil…Alors effectivement, des films sont projetés pour illustrer chaque morceaux. Ces séquences visuelles, tour à tour, choquent, interpellent, font réfléchir, soulèvent des problématiques, dénoncent, jugent ! L’atmosphère est froide et bleue, avec très peu de lumière, et la scène est décorée de divers artefacts. 


14. As-tu un souvenir particulier d’un live ?


L’un des concerts qui nous a le plus marqués c’est le jour où nous avons joué au Klub (avec Sombres Forêts) et où une dizaine de péruviens (nous ne sommes pas surs de leur nationalité…peut être des mexicains, ou des boliviens !) est apparue dans la salle au début de notre show, a chanté et headbangé à tue-tête, nous a chaleureusement félicité (en espagnol) pour finalement disparaitre et ne pas écouter les autres groupes ! On a appris ce soir là qu’Aksaya avait une fan-base en Amérique du Sud et l’avenir et les différents messages de soutien nous ont confortés dans cette idée ! 


15. L’Avenir proche niveau live c’est quoi ? Vous avez des dates en programmées ?


Oui nous avons pas mal de dates programmées à partir de septembre, particulièrement en France. 


16. Comment vois-tu l’évolution pour Aksaya ? Des idées ont germées depuis la sortie de K- 141 ?


Nous sommes actuellement en studio pour enregistrer notre deuxième album  qui devrait sortir fin 2016. Musicalement, cet album restera dans le registre de « K 141 » : c'est-à-dire froid, voire glacial, teinté de death mais pas seulement… il sera plus mélancolique, plus intimiste, plus personnel, plus aérien aussi, et plus brutal! Le mix et le mastering se feront à nouveau au « Vamacara Studio ». La thématique restera rationnelle et scientifique, un mélange d’espace et de bio progressivité…rien d’occulte ou de mystique, que du terre à terre…comme nous aimons chez Aksaya !


17. Le milieu du métal une grande famille ?


Nous n’aimons déjà pas notre propre famille de sang…alors je ne jugerais pas la famille metalleuse ! Mais sans parler de famille, je parlerais plutôt de « clan » ! 


18. Voila c’est tout pour moi, à toi la conclusion, si j’ai oublié de parler d’un truc ,tu peux y aller ,et merci


Merci à toi. " No Fucking esotericim ! No Fucking mysticim ! No Fucking Folk Devilry ! We are in the  21st century, Time of atom, technology & space ! »


FACEBOOK


SITE OFFICIEL
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Mar 24 Mai - 10:08 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 587
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Mar 24 Mai - 14:30 (2016)    Sujet du message: Interview du groupe AKSAYA Répondre en citant

Merci pour cette longue interview détaillée, on apprend beaucoup de choses, sur divers choses du groupe par rapport à la première.

Merci au groupe (Que j'apprécie énormément ) et à toi, pour cette superbe interview, qui, je l'espère, donnera envie à plus de personnes encore de découvrir le groupe AKSAYA Heavy !!!!!!!
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:20 (2017)    Sujet du message: Interview du groupe AKSAYA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> INTERVIEWS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures