METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Chronique Amon Amarth"Jomsviking"(2016)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
guenhael

CHRONIQUEUR
CHRONIQUEUR

Hors ligne


Inscrit le: 23 Mai 2013
Messages: 125
Localisation: Epernon
Date de naissance: 14/08/1975
Sexe: Masculin
Lion (24juil-23aoû)
MessagePosté le: Mar 29 Mar - 22:28 (2016)    Sujet du message: Chronique Amon Amarth"Jomsviking"(2016) Répondre en citant






Genre: Metal

Originaire de: Stockholm, Sweden

Line-up actuel

Johan Hegg : Chant

Johan Soderberg : Guitare

Ted Lundstrom : Basse

Olavi Mikkonen : Guitare


Fondé en 1992, Amon Amarth est un groupe suédois donnant dans le death métal mélodique, on peut aussi les ranger dans le viking métal car leur musique aborde essentiellement la Scandinavie, sa mythologie et ses illustres habitants (jusqu’au XIème siècle environ). Pour les experts en langue suédoise, le nom du groupe est en fait du sindarin (langue créée par JRR Tolkien) et signifie « montagne du destin ». Evolution du groupe Scum (grindcore) ou officiait déjà Olavi Mikkonen, leur guitariste, le combo se compose du charismatique chanteur Johan Hegg (compositeur principal des textes du groupe) et du bassiste Ted Lundstrom, ces trois-là sont présents depuis la création. Le deuxième guitariste est pour sa part arrivé en 1998 en remplacement d’Anders Hansson. Pour ce qui est du poste de batteur, il est vacant depuis le départ de Fredrik Andersson il y a un an. Pour l’enregistrement de l’album, c’est Tobias Gustafsson (Vomitory, Cut up) qui a assuré la relève ; à voir si cela sera lui ou un autre pour devenir le titulaire derrière les fûts à l’avenir.

Jomsviking est le dixième album du groupe et leur premier concept-album. Il est tiré d’une histoire écrite par Johan Hegg ayant pour base les péripéties d’une troupe légendaire de vikings (les Jomsvikings du titre) ; à travers le déroulé chronologique des chansons, on suit l’histoire d’un nouveau venu parmi ces guerriers, à l’image des « sagas » qui ont permis d’en savoir plus sur ces peuples venus du nord.


Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Amon Amarth réussit son coup. Par rapport à ses prédecesseurs, cet album est un peu plus heavy au niveau du son, Johan Hegg par sa voix caverneuse reste bien évidemment la caution « death » du groupe mais ce dernier s’aventure vers d’autres voix suivant les besoins de l’histoire à conter (chant parlé, tempo calme et à la limite du chant clair par moment). Au travers de la prestation de ses musiciens, cet opus lorgne plus sur le côté mélodique du style défendu par les scandinaves (cela donne le côté épique de l’histoire), attention, les gros riffs bien efficaces sont toujours présents, faisant que la musique d’Amon Amarth est très reconnaissable, une petite mention à la production nickel d’Andy Sneap (il est présent avec le groupe depuis le précédent album, et le sieur commence à avoir une sacré réputation, s’étant occupé notamment d’albums pour Kreator, Accept, Arch Enemy ou Megadeth).

Pour ce qui est des titres en particulier, il y en a un qui sera à coup sur un hit du groupe, c’est « Raise your horns » ! Et cela se sent dès l’intro, Johan Hegg et ses comparses pondent un titre du niveau d’un Twilight of the thunder god ou Father of the wolf. Gros riff, gros refrain, la voix de Hegg y est magistrale et aux deux tiers, la section rythmique et les chœurs bientôt rejoints par les guitares et le vocaliste font de ce titre un véritable hymne que je vois très bien en live d’ailleurs.

J’ai aussi bien aimé « At dawns first light », le chant de Johan Hegg est plus rythmé lors des couplets (çà le rend aussi incisif que le riff qui l’accompagne), les parties de batterie y sont excellentes ; sachant que le groupe est fan de Maiden, il y a un gros clin d’œil au niveau des guitares et des paroles (le « Run for your life » fait penser au titre « Run to the hills »).

« One thousand burning arrows » est pas mal non plus avec ses jolies parties de guitares (un riff bien entêtant dans le bon sens) et celà monte crescendo au cours du titre avec Hegg tout en maitrise.

« The way of vikings » est aussi à mettre du côté des bons titres de l’album, un riff sacrément bien asséné avec une section rythmique de haut niveau, et ce petit côté folklorique par moment dans les guitares est très bien vu. Je rajouterais « On a sea of blood », un titre bien speed avec des passages bien mélodieux, un sacré riff et un très bon refrain. « Wanderer » m’a bien plu aussi avec une très bonne batterie, le chant super bien asséné par Hegg et un joli solo de guitare pour couronner le tout.

Enfin, le duo avec Doro sur « A dream that cannot be » est pas mal non plus (la belle et la bête !).

A part « Vengeance is my name » que j’ai trouvé un peu en dessous des autres, tous les titres sont très bons.


En conclusion, Amon Amarth signe une sacrée bonne partition avec ce Jomsviking. Fidèles à leurs thèmes et à leur musique, ils frappent un grand coup à la manière de leur protecteur Thor ( elle était facile !). Cela donne sacrément envie d’aller les voir en live (au Download à Paris le 11 juin pour ma part).Les ayant déjà vu deux fois (une fois dans un Bataclan en fusion, et à l’Olympia, dans un cadre inhabituel), je ne peux que vous les conseiller tant les gars assurent.


Track listing

1."First Kill"

2."Wanderer"

3."On a Sea of Blood"

4."One Against All"

5."Raise Your Horns"

6."The Way of Vikings"

7."At Dawn’s First Light"

8."One Thousand Burning Arrows"

9."Vengeance Is My Name"

10."A Dream That Cannot Be" (featuring Doro Pesch)

11."Back on Northern Shores





FACEBOOK

SITE OFFICIELLE

YOUTUBE
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 29 Mar - 22:28 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 696
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Mer 30 Mar - 14:51 (2016)    Sujet du message: Chronique Amon Amarth"Jomsviking"(2016) Répondre en citant

Merci pour cette superbe chronique.

En fait je n'ai rien à rajouter, tout est dit : J'ai totalement craqué sur l'album Heavy Métal

Nul doute qu'il va se vendre, il était déjà bien attendu. Les Viking ont ont encore frappé dur et où il fallait, bravo à AMON AMRTH qui réussit à se renouveler après dix albums et à
faire hurler les fans de Metal !!!!!

Un bel exploit de leur part. pouce
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
le massaii

Radios:Médias.
Radios:Médias.

Hors ligne


Inscrit le: 18 Juil 2014
Messages: 610
Localisation: Vesoul
Date de naissance: 20/10/1981
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct)
MessagePosté le: Lun 4 Avr - 14:18 (2016)    Sujet du message: Chronique Amon Amarth"Jomsviking"(2016) Répondre en citant

Une grosse claque dans la tronche ce disque, mais putain que c'est bon.


Très bon papier, je partage sur FB  metal
_________________
Rock en Stock c'est le Lundi 18h sur fréquence Amitié Vesoul 91.3fm;
www.facebook.com/www.rockenstock.fr
http://frequenceamitievesoul.fr/fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:10 (2017)    Sujet du message: Chronique Amon Amarth"Jomsviking"(2016)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure