METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Chronique "Life" de Naos

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elfika

Musicien/Chroniqueur
Musicien/Chroniqueur

Hors ligne


Inscrit le: 07 Mai 2014
Messages: 144
Localisation: Paris
Date de naissance: 10/06/1973
Sexe: Masculin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
MessagePosté le: Dim 13 Déc - 22:48 (2015)    Sujet du message: Chronique "Life" de Naos Répondre en citant

NAOS « LIFE » 
 
Origine : Lyon Line Up :
MARION GIBELLO  : Chant
TOM LOUIS : Guitare et choeurs
MATHIEU LACHENAL  : Clavier et chant secondaire
AURELIEN BRAUN  : Batterie
 
 
Liens :
http://www.naosband.com/
https://www.facebook.com/NaosOfficial/
https://www.youtube.com/NaosOfficialTV
 
 

tracks list   "Life"  Naos
1 Life   1:30        
2 No Boundaries  3:33  
3 The Value of Your Ego  3:46    
4 Shameless Desire 4:55
5 More Feelings   2:51  
6 Goodbye 3:25              
7 Liberation    3:26          
8 Origin      3:35 
9 Be the Change 4:33
 
Naos est un groupe de métal à chant féminin Lyonnais fondé en 2006.
Le groupe ne se place, selon ses propres termes, dans aucune grande catégorisation de style métal, style qui se veut « un metal plus équilibré, ouvert et accessible au grand public ».
Life sort 5 ans après le premier EP du groupe.


La biographie fournie par le groupe nous montre que sa progression a été parfois difficile, ponctuée de pauses, sous fond de changements de line-up ou de remises en question, mais avec toujours beaucoup de détermination. Ce facteur, qui est souvent un frein à la progression rapide des groupes,  en plus d’être le lot de très nombreuses formations, est aussi un gage de volonté et de maturation d’un projet qui finit par aboutir malgré les difficultés.


Alors, tournons-nous sans plus attendre vers les 9 titres de « Life ».


La pochette se présente sous la forme d’un montage, qui tranche avec les artworks ultra détaillés que l’on rencontre fréquemment dans le monde du métal. Montage, simple, mais efficace, qui met parfaitement en valeur le concept de l’album et son titre. Les diverses photos du groupe d’ailleurs sont en totale cohérence avec ce principe, look simple, efficace, cohérent avec le style affiché, pas de mise en scène dithyrambiques ou de clichés de plus en plus souvent passés ou trop utilisés et qui sombrent dans le kitsch…


L’intro, est aussi le morceau éponyme de l’album « Life ».


Des chœurs parfaitement maîtrisés, une entrée dans le vif du sujet rapide et sans fioritures, un son excellent, même si au bout de plusieurs écoutes, il me semble toujours que les basses sont un poil trop poussées. On se lance dans le rythme, gros riff de guitares, chœurs, ça commence bien… mais ça finit trop vite aussi.
Pas de liaison ni enchaînement avec le second morceau, on reste un peu sur notre faim….
Mais pas de quoi se décourager, la mise en bouche étant de qualité.


« No boundaries » s’ouvre sur un motif de piano – nappes  avant une entrée plus percutante des instruments.
Chorus de guitare impeccable, bon son, riffs tout est présent. Le tempo n’est pas relativement élevé et malgré un excellent travail des instruments, le morceau n’est pas vraiment « rentre dedans ».
Le chant prend se place, avec une intonation et une couleur qui surprend un peu au début, mais qui s’insère parfaitement dans le morceau.
Les arrangements, tant vocaux qu’instrumentaux sont travaillés et la production finale l’est tout autant. On sent très clairement qu’il y a eu beaucoup de travail et un certain aboutissement dans la conception de cet album.
Si les arrangements claviers sont présents, ils se font relativement discrets, le côté hard- rock métal prédomine malgré tout.


« The value of your ego » attaque directement avec un bon riff guitare basse batterie bien lourd et puissant. Si la vitesse n’est pas de mise, on attendait ce genre d’attaque, et le morceau prend tout de suite une tournure assez différente de son prédécesseur. Chorus plus présent, riffs plus incisifs, un chant qui sait s’adapter, survoler et emmener une grosse machine hard, le tout servi par un son décidément très bon, mais avec toujours ses basses qui parfois frisent la saturation.
Les motifs rythmiques et les riffs de guitare sont excellents et pour notre plus grand plaisir, le chant saturé fait son entrée, parfaitement placé avant le chorus et maîtrisé, il joue son rôle à la perfection.
Le refrain beaucoup plus doux tranche un peu avec le côté incisif du reste du morceau qui maintient malgré tout toute sa cohérence.


« Shameless desire » s’ouvre avec un motif oriental des plus surprenant et agréable.  Il est aussi un coup de cœur pour cet album.
Rapidement rejoint par la section rythmique qui nous délivre un nouveau riff tout en puissance.
L’ambiance oscille entre métal sans concession et nuits orientales, le chant se fait plus varié, et la belle Marion joue sur plusieurs tableaux, nous délivrant une prestation de haut niveau, tantôt lancinante, tantôt planante, mais toujours puissante face à des instruments qui ne déméritent pas et rivalisent de précision et de puissance dans des riffs variés et puissants. Les arrangements entrent doucement, et prennent leur place, sans que l’on s’en rendre vraiment compte pour prendre une place de premier choix sur un pont d’une très belle facture.
Un excellent morceau qui s’écoute avec un réel plaisir et sans aucune longueur.


« More feelings » commence de manière beaucoup plus nerveuse, son vintage avant que la charge métal ne prenne le relais.
Le couplet chant – basse – clavier – batterie s’avère très efficace, avec un nouveau registre de chant pour Marion, beaucoup plus aigu, décidemment, c’est surprise à tous les morceaux.
Comme depuis le début de l’album, on sent très nettement le travail de construction et la maturation technique que le groupe a atteint. Un superbe chorus style guitare héro nous rappelle, si cela était nécessaire, ce dont je doute, que nous sommes avec un groupe métal, et la section rythmique qui ponctue se morceau nerveux et puissant avec une magnifique envolée de double  nous montre toute la maîtrise des instrumentistes.


« Goodbye », fait un peu office de « ballade ». Intro piano, rythme très modéré, chant expressif et mélodie accrocheuse,  nappes langoureuses, chorus de guitare,  tous les ingrédients sont présents.  Ce n’est pas mon morceau préféré, mais il n’y a rien à redire, tout est là, et bien là, avec qualité et maîtrise.
« Libération » relance le moteur avec un morceau bien plus rapide, plus axé sur le superbe travail de la basse sur les couplets et les nappes, les guitares ne sont pas en reste, mais semblent un peu plus en retrait sur ce morceau, puissante, rapide, mais avec un petit côté plus grand public. On notera un superbe passage slappé du bassiste avant le chorus toujours aussi impeccable. Les parties de double sont irréprochables, mais je reste sur mon impression première d’un moreau plus rock grand public, qui n’en demeure pas moins très agréable.


« Origin » s’ouvre sur une très belle pièce de piano avant de laisser le pas à un morceau en mid-tempo, gros riff lourd, gros arrangements, on retrouve un peu les structures des morceaux précédents, mais la ligne de chant explore d’autres variations et les parties claviers, plus présentes campent une ambiance assez différente.
Le chant est un peu en retrait face à des nappes et arrangements claviers très présents. On notera aussi depuis quelques morceaux un excellent travail de chœurs et de doublage de la voix qui une fois de plus atteste du gros travail de conception mais aussi de post-production de l’album.
Le morceau se termine comme il a commencé, par un beau motif de piano.


L’album se termine avec  « Be the change ».
Attaque directe avec la guitare, rythme incisif et rapide, on reste dans la construction des derniers morceaux avec une section claviers très présente et une basse qui ne cesse de nous surprendre par sa virtuosité et des lignes inventives et surtout non statiques (perso j’adore ce genre de jeu de basse).
Le morceau nous offre un superbe changement de rythme introduit par les claviers, pour se déchaîner en une superbe pièce qui sonne vraiment très métal symphonique, double, chœurs, chant en survol…
Le chorus revient sur un rythme plus classique. Si Naos nous a montré qu’ils maîtrisent les constructions complexes, ce morceau est un condensé de leur savoir-faire en matière de technicité, arrangements, composition, regroupant à lui seul plusieurs styles et concepts avancés au fil des précédents morceaux.
On aurait aimé que cela dure encore, car partis sur cette belle lancée, un tel morceau aurait très facilement pu durer encore plusieurs minutes.


Au final, c’est un album d’excellente facture et qualité que nous délivre Naos.
Le travail de post-production est sans la moindre hésitation excellent, mise à part les petites remarques faites au fil des morceaux. Les compositions sont pour le moins très abouties et agréables.


A la fin de cette écoute, et même des suivantes, il reste difficile de les classer dans un style, plus qu’un autre, mais est-ce bien nécessaire ? Hard-rock, métal, métal mélodique, sympho, il y a un peu de tout cela dans « Life ».


La voix est agréable, même si l’accent mérite d’être encore travaillé et les performances de Marion sont dignes de compliments, même si son style particulier ne la place pas encore dans le panthéon des « déesses du métal sympho » il ne fait nul doute que le chemin est bien engagée pour elle pour se faire un nom dans le monde du métal à chant féminin.
Certains arrangements claviers sonnent encore un peu trop «artificiels » et prennent parfois le pas sur le reste des instruments surtout sur les derniers morceaux. Mais les chœurs sont excellents et parfaitement maîtrisés, qu’il s’agisse des doublages de voix ou des accompagnements.
Si certaines structures et motifs reviennent d’un morceau à l’autre, les mélodies sont variées et l’ensemble s’écoute sans la moindre lenteur ni passage qui donnerait envie de passer au morceau suivant.


Cet album pose les base d’un groupe sérieux, techniquement et musicalement qui devrait sans le moindre doute faire parler de lui de plus en plus en continuant sur cette voie. Une très belle découverte que je vous invite désormais à écouter et partager.


 

_________________
Manu - Elfika
Groupe de métal symphonique français
Site ELFIKA
facebook ELFIKA
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Dim 13 Déc - 22:48 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 696
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Lun 14 Déc - 14:37 (2015)    Sujet du message: Chronique "Life" de Naos Répondre en citant

Merci pour cette excellente chronique, de NAOS que j'ai découvert avec plaisir.

Un album varié, qui ne lasse pas une seconde, et une très bonne chanteuse, en souhaitant qu'ils poursuivent dans cette voie et ils iront loin. Heavy Métal

Comme tu l'as très bien souligné, tout en restant dans le Metal/Hard-Rock, il est quasiment impossible de leurs donner une étiquette et c'est plutôt bon signe en général.

Un album à ne pas rater et à écouter sur leur chaine Youtube si vous désirez vous faire une véritable idée avant de vous le procurer. pouce
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
le massaii

Radios:Médias.
Radios:Médias.

Hors ligne


Inscrit le: 18 Juil 2014
Messages: 610
Localisation: Vesoul
Date de naissance: 20/10/1981
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct)
MessagePosté le: Mar 15 Déc - 09:12 (2015)    Sujet du message: Chronique "Life" de Naos Répondre en citant

Super chronique, pour un groupe que j'ai aimé découvrir.


Je partage ça sur FB  pouce
_________________
Rock en Stock c'est le Lundi 18h sur fréquence Amitié Vesoul 91.3fm;
www.facebook.com/www.rockenstock.fr
http://frequenceamitievesoul.fr/fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:54 (2017)    Sujet du message: Chronique "Life" de Naos

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure