METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Chronique "Foreshadow" ADRANA

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elfika

Musicien/Chroniqueur
Musicien/Chroniqueur

Hors ligne


Inscrit le: 07 Mai 2014
Messages: 144
Localisation: Paris
Date de naissance: 10/06/1973
Sexe: Masculin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
MessagePosté le: Sam 3 Oct - 16:57 (2015)    Sujet du message: Chronique "Foreshadow" ADRANA Répondre en citant


 
ADRANA "Foreshadow" (5 septembre 2015) 
Origine : Tours Style : Dark Prog Metal
 
Line-Up :
Anaé - Chant
Dub - Guitares
Mric - Basse
Max - Batterie
Grhyll - Compositeur
 

 

Tracklisting :
1. A Cursed Legacy
2. Blackblood
3. Elventh Hour
4. Time To Win, Time To Cry
5. No More
6. Crimson Conspiracy
7. The Falling Song
8. Draconian Wind
9. Echoes Of Time
10. Fight For Revenge
11. Demon's Run
12. Foreshadow
 



Venu de Touraine, ADRANA s’est forgé une place de plus en plus affirmée dans la scène pourtant fournie et en perpétuelle évolution du métal symphonique Français. Les deux opus précédents ‘Pertubatio‘ et ‘The Ancient Realms‘ avaient posé le style et l’empreinte du groupe, qui se qualifie parfois d’opéra métal, emmené par une chanteuse aux capacités de cantatrice avérées.
C’est donc le troisème opus du groupe qui nous arrive avec Foreshadow.


Le work-art de la pochette d’une excellente qualité donne tout de suite le ton sur une production de haut niveau.
Allons tout de suite voir ce qui se cache derrière cette image d’un chevalier aux portes des ombres…


L’introduction « A cursed legacy » nous plonge tout de suite dans un monde symphonique classique, avec quelques connotations médiévales, et un développement épique. On se croirait dans la moindre difficulté dans l’ouverture d’une grande symphonie. Le son est excellent et les arrangements orchestraux aussi.


Tout de suite « Blackblood » entre dans le vif du sujet.
Riff lourd, son puissant, attaque en chant saturé repris par la voix lyrique et sublime d’Anaé.
S’ensuit un duel de chants, où les riffs de guitare tranchés et puissants se laissent portés par une rythmique implacable et extrêmement puissante.
Si le chant saturé joue à merveille son rôle, la voix qui s’envole d’Anaé garde le premier rôle, montant dans des envolées lyriques dignes des grandes divas de l’opéra.
ADRANA est aussi connu pour sa maitrise des changements de rythmes, riffs et tempo. Et de ce côté-là, nous ne sommes pas déçus. Le morceau enchaine les variations et les riffs avec aisance et dextérité.
« Crimson conspiracy » s’ouvre au piano et engage un rythme complexe et soutenu batterie puis batterie basse.



Le son est toujours aussi impeccable, et le morceau s’envole dans une cavalcade de riffs et de rythme avec un chant qui ne faiblit pas. Si le formidable chant lyrique d’Anaé est prédominant et emmène les morceaux vers ses sommets vocaux, elle explore d’autres possibilités au grès des variations de riffs et de rythme.
Alternant les ambiances, les breaks et les riffs, nous entrons en plein cœur d’une composition très progressive et admirablement maitrisée ou les attaques à la hache de la guitare laissent place subitement à de belles parties de piano entre deux envolées lyriques.


« Démon’s run » ne s’embarrasse d’aucune intro. Le morceau entre directement dans un riff endiablé et puissant qui ne met en rien à mal la diva qui le survole et le maitrise de sa puissance vocale comme on chevauche un cheval lancé au galop dans une folle course.


Nous avons beaucoup mis l’accent sur les parties vocales, rythmiques et guitare, mais les orchestrations ne sont pas en reste.
Un piano très présent, virtuose et vif autant que planant presque romantique et des arrangements symphoniques qui font leur travail à merveille, présents lorsque cela est nécessaire pour assoir les ambiances et nous plonger dans des univers parfois surprenant ou plus en retrait sur d’autres parties, mais jamais effacés. Qu'il s'agisse de superbes intro, d'interludes ou de break, les orchestrations jouent leur rôle à merveille dans un univers pourtant extrêmement métal, et je dirais qu'elles s'en sortent à merveille face à des riffs de guitare et des rythmique d'une très grande puissance et un chant dont la puissance lyrique surplombe sans partage les morceaux.


Chaque morceau délivre son lot de surprises, si la diva est omniprésente, les musiciens ne sont pas des manchots, loin s’en faut. Entre riffs acérées, rythmiques complexes et ultra puissante, jouées métronomiquement, solos, lignes de basse extrêmement travaillées, breaks parfois presque improbables et pourtant qui s’enchainent avec une précision redoutable, nous nageons dans un univers symphonique lyrique progressif en perpétuel mouvement.
Le son et la production sont d’une excellente qualité et dénotent d’un travail de très haut niveau.


Des morceaux comme « Draconian wind » jouent en puissance sur des rythmes subtils et permettent à Anaé d’explorer des registres moins lyriques avant de repartir vers les sommets, domaine dans lequel elle excelle sans le moindre doute.


« Time to win, time to cry » nous ballade dans des changements de rythmes et d’ambiance tout simplement sublimes.


"No more" surprend par un travail vocal entre lyrique et chant féminin saturé !!!! Le rythme reste endiablé, on est transporté dans un flot métal et sympho, presque à bout de souffle lorsque le morceau s'arrête pour laisser place à une intro digne d'un opéra, piano chant sur "The falling song" car c'est aussi cela ADRANA, de l'opéra au cœur des landes du métal. Ici le piano s'exprime, s'envole et nous emmène bien loin des riffs de tueurs et des rouleaux compresseurs des précédents morceaux. Le morceau évolue vers une superbe progression symphonique toujours emmenée et survolée par la diva et son extraordinaire capacité à aller au dessus des plus belles orchestrations ou des plus gros riffs. Un petit havre de paix dans un monde de métal.






On oscille entre gros style métal à chant lyrique et métal progressif, car loin de se cantonner à un seul rôle bien défini, chaque instrument comme nous l’avons souligné précédemment trouve sa voie et son champ pour s’exprimer et donner tout au moins la mesure du talent de l’instrumentiste voir un petit grain de folie.


Globalement l’album reste très homogène dans son style et dans l’orientation qu’ADRANA a choisi pour poursuivre sa route au cœur de la scène métal sympho.
Chaque morceau réserve ses petites surprises et cette maitrise souvent citée des changements de tempo et de riffs fait que l’on ne tombe jamais dans la routine et dans l’ennui.
Si Anaé s’offre des variations de son chant, c’est dans le pur lyrique qu’elle reste indétrônable et au sommet de son art, à tel point que l’on serait tenté de dire qu’elle devrait laisser les parties non lyrique au chanteur growl, mais cela n’est qu’un avis subjectif. 
Foreshadow est un album surprenant qui mérite d’être écouté de nombreuses fois pour en saisir toutes les subtilités et les surprises. On sent une réelle volonté de trancher, d’innover et d’évoluer au regard des précédents opus.
Un superbe album, audacieux, que les afficionados pourraient ne pas aimer car justement très audacieux, mais qui n’en demeure pas moins une excellente production qui s’écoute avec beaucoup de plaisir. ADRANA a su prendre des risques et pour ma part, c’est une grande réussite.
 
Note global : Sans hésitation 18/20


Liens :
https://www.facebook.com/AdranaOperaMetal  (Facebook)
http://adrana.com/  (Site Officiel)
https://www.youtube.com/channel/UCgdtrh_YmpJr7DzW6UhbK4w  (Youtube)



 

_________________
Manu - Elfika
Groupe de métal symphonique français
Site ELFIKA
facebook ELFIKA
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Sam 3 Oct - 16:57 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 696
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Dim 4 Oct - 14:30 (2015)    Sujet du message: Chronique "Foreshadow" ADRANA Répondre en citant

Excellente chronique, comme d'habitude, à propos d'un excellent groupe : ADRANA pouce

Encore des "poulains" de BRENNUS qui méritent d'aller très loin, habituellement, je ne suis pas trop dans ce type de musique, mais j'ai bien craqué sur ce groupe !!!

Et ceux à venir sont dans la même lignée pour moi (Pas tout à fait le même style), mes gouts évoluent peut-être mais j'ai de plus en plus d'affinités avec ce genre de groupes.

ADRANA en est un digne représentant, pour les fans (et les autres) de Metal Symphonique, je ne fais plus que le conseiller Heavy Métal

Car, Metal, ils le sont !!!! Et vous ne vous ennuierez pas pouce

Merci Manu, belle découverte et excellente chronique.
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elfika

Musicien/Chroniqueur
Musicien/Chroniqueur

Hors ligne


Inscrit le: 07 Mai 2014
Messages: 144
Localisation: Paris
Date de naissance: 10/06/1973
Sexe: Masculin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
MessagePosté le: Dim 4 Oct - 17:41 (2015)    Sujet du message: Chronique "Foreshadow" ADRANA Répondre en citant

Merci Bruce :-) C'est toujours un plaisir de faire des chroniques pour Metal Dream Heavy Métal
Au fil des écoutes d'album je pense que le monde du métal symphonique évolue vraiment.
Si l'on met à part les grands qui restent maitres dans leur style propre (Nightwish, Epica, Whithin Temptation...) on se rend compte que toute la scène émergente arrive avec des influences et des concepts différents.
Cet album d'ADRANA a été une superbe surprise et il fait désormais partie de ma playlist, car si l'on retrouve les fondamentaux du métal symphonique, chant féminin, lyrique, orchestrations, on se rend compte que les groupes n'hésitent plus à explorer d'autres influences, comme le métal
pur, le prog, ou plus loin encore...
Je pense que cette évolution est en train de faire le lien qui a manqué au début entre le Heavy Métal et le Métal symphonique, et le fait que des métalleux comme toi aient des coup de coeur pour ces groupes en est la manifestation la plus évidente.
Je suis le premier au sein d'Elfika a vouloir exploiter tous les potentiels de chaque musicien et de nombreuses influences, sans trop me soucier de savoir si nous seront classés dans tel ou tel style au final.
C'est une tendance qui nous promet de très belles découvertes à venir...
_________________
Manu - Elfika
Groupe de métal symphonique français
Site ELFIKA
facebook ELFIKA
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 696
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Lun 5 Oct - 12:31 (2015)    Sujet du message: Chronique "Foreshadow" ADRANA Répondre en citant

Oui, tout à fait d'accord avec toi, et cette évolution qui apporte une "bouffée d'air frais", un nouvel élan à un style qui avait tendance à faire du sur place et à rebuter pas mal de fan.

ADRANA en est un parfait exemple. Heavy Métal

ELFIKA aussi, et désormais, bien d'autres. Bien entendu, il faut aussi apprécier le chant lyrique pour certains d'entre eux.
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:09 (2017)    Sujet du message: Chronique "Foreshadow" ADRANA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure