METALDREAM Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Chronique "IPSO FACTO" ELYOSE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elfika

Musicien/Chroniqueur
Musicien/Chroniqueur

Hors ligne


Inscrit le: 07 Mai 2014
Messages: 143
Localisation: Paris
Date de naissance: 10/06/1973
Sexe: Masculin
Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
MessagePosté le: Ven 18 Sep - 15:10 (2015)    Sujet du message: Chronique "IPSO FACTO" ELYOSE Répondre en citant

ELYOSE - IPSO FACTO





Band :
Lead vocal : Justine Daaé
Guitares : Marc De La Joncquière
Basse : Ghislain Henri
Batterie : Patrick Kzu
 


 

 
IPSO FACTO Date de sortie : Juin 2015
Set list :
1. Fragrances
2. Femme De Verre
3. De Guerre Lasse
4. L'Animal-aimé
5. Plus qu'Humain feat. Florent Jannier (Arkan)
6. Chronocide
7. Mon Charme
8. Rédemption
9. Pour Un Écu
10. Droit Dans Les Yeux
11. Contretemps
 
Début 2009, Ghislain Henry et Justine Daaé, respectivement bassiste et chanteuse, fondent le groupe Elyose, formation dite de "metal" qui, dès sa création, s'aventurera à y mêler diverses influences a priori pourtant peu compatibles sur le papier (classique, électronique, dance, indus, techno, trance…). Bientôt complété par un batteur et un guitariste, le groupe enregistre à l'automne 2009, sa première démo 6 titres. Cet EP reçoit aussitôt un accueil très favorable de la sphère metal et Elyose commencera alors à se produire sur divers scènes parisiennes, se créant rapidement un solide noyau de fans fidèles et passionnés.Rejoint fin 2010 par le batteur Patrick Kzu, fan militant de ce mélange des genres, Elyose travaille ensuite d’arrache-pied pour finaliser les titres de son premier album qui sera enregistré six mois plus tard à Bruxelles. En 2011, le groupe se produira également à plusieurs reprises, entre Paris et la Belgique. 
Au final, "Théogyne", le premier opus du combo sorti le 1er mars 2012, propose sans surprise un metal difficilement classable, où cohabitent les ambiances tantôt franchement heavy, tantôt envoutantes, tantôt mutines et légères, souvent au mépris des conventions et des "étiquettes". La palette, large, des influences des musiciens du groupe n'est évidemment pas étrangère à cette "Elyose touch", facilement reconnaissable, qui oscille du primal au syncrétisme parfois effrontément sophistiqué. 

 

 
Elyose nous revient en mars avec son nouvel album « IPSO FACTO », plus littéralement « par le fait même ». 

 
Dès les premières notes, le style Elyose s’impose sans aucune ambiguïté. Une intro soignée, mélodique, planante et puissante qui oscille déjà entre les mondes symphoniques et électro et qui plante le décor et l’ambiance. Le son est excellent et tout est prêt pour la suite… 

 
Le premier titre « Femme de verre » nous plonge au cœur de ce style difficilement classable car très riche et inspiré. Intro sur un riff guitare, rythme impeccable, ambiance électro – symphonique et ce chant !!! Si Justine s’autorise des incursions dans une interprétation travaillée et diversifiée hors du terrain lyrique, la soprano reprend très vite ses droits pour survoler et emmener le morceau. 
Nous avons évoqué les textes en français, et ce n’était pas qu’une simple annotation. 
L’équilibre entre le chant français, des textes qui dès lors que l’on y prête un peu l’oreille n’ont rien de facile ni de « bateau », les capacités vocales de Justine et la puissance de la musique est tout simplement parfait. 
C’est l’un des points forts de cet album qui s’impose dès le premier morceau. 

 
Mon premier coup de cœur va pour le titre 2 « De Guerre lasse »… 
Intro puissante, rythme endiablé, un côté électro/indus, des riffs de guitare acérés et un chant  qui nous surprend par un travail tout en finesse, presque ciselé, qui ne cède jamais à la facilité du tout lyrique et relève un très gros travail de conception et post-production de l’album. Refrain entrainant, textes engagés, guitares et rythmiques sans concession, un tube en puissance…. 
Alors que nous pensions être tranquillement installés dans le rythme, « l'animal-aimé » nous plonge dans une autre ambiance, rythme lourd et puissant, nouvelle alchimie voix - texte - musique. Le chant navigue entre lyrique, parlé voir semi-parlé. Les orchestrations se dessinent en finesse, le côté métal est toujours omniprésent et superbement servi par une guitare tranchée et une rythmique implacable.
 

 
« Plus qu’humain » reste sur le style amorcée par « l’animal-aimé », rythmique lourde et puissante, et une nouvelle approche du chant de Justine qui prend des airs de Mylène Farmer. Le morceau introduit le duo duo avec le chanteur Florent Jannier (Arkan) pour des parties gutturales qui s’insèrent parfaitement dans le morceau. Ambiance atmosphérique – métal, là aussi Elyose ne cède jamais à la facilité tout en affirmant son style. 
  
« Chronicide » vient nous rappeler que derrière chaque morceau, se cache un thème, une idée, portée par des textes. Le thème du temps y est traité («Droit devant jusqu’à l’abîme, enivrante est la déesse Urgence», «Compressées, colonisées, nos heures sur l’autel du faire, le bilan se fait tyran») et soutenue par une superbe mélodie aux accords électro- métal avec des riffs de guitare qui ne sont pas en reste. La performance vocale de Justine est toujours aussi prenante, même si on s’habitue à se timbre de voix et à son style, il y a toujours quelque chose, un arrangement, une variation qui arrive à surprendre. 
Les morceaux s’enchainent, se laissant écouter avec plaisir, sans verser dans la répétition et l’ennui.
 

 
Avec « Mon charme » la chanson d’amour est déclinée sur un rythme très soutenu, une mélodie très séduisante et un texte qui une fois de plus s’exprime entre modernité dans une prose impeccable. 
« Rédemption » morceau choisi par le groupe pour son clip s’ouvre sur une belle mélodie électro – orientale. Magnifique morceau, qui traite d’un sujet grave sans pour autant tomber dans les clichés mélodramatiques et le kitsch. L’alchimie métal – soprano –sons électro et plus classique est toujours aussi captivante, mon second coup de cœur de cet album. 

 
« Pour un écu » aborde un sujet ouvertement érotique, attention réservé aux hommes ? bien sûr que non dira Justine dans une interview. L’écueil de l’excès ou de la provocation est parfaitement évité, et ce sujet plus que d’actualité se laisse porter par une superbe rythmique métal et une belle prestation vocale de Justine. 

 
« Droit dans les yeux » revient sur un thème plus classique, ouverture très heavy, mélodie du refrain très accrocheuse et très entrainante … 

 
L’album se termine sur « Contretemps », ouverture, feutrée, jazzy qui laisse rapidement place à une power ballade très bien construite et qui clôture avec brio cet album. 
  
L’écoute de cet album d’une excellente facture et de conception très soignée se termine avec l’envie de …. Le réécouter. 
Le style Elyose s’affirme parfaitement, omniprésent, sans jamais tomber dans la facilité de la répétition. Les morceaux, grâce à leur textes français travaillés et qui eux aussi ne tombent jamais dans la facilité ont une double lecture ou écoute. On peut se laisser porter par les riffs, les mélodies, les superbes performances vocales de Justine, ou bien s’attacher à mieux écouter les paroles, et découvrir une autre facette particulièrement profonde des morceaux. 
Personnellement, j’aime cette musique qui a quelque chose à dire et qui le dit bien, en opposition à ce que j’appelle la musique de supermarché… 
La postproduction de l’album est excellente, son superbe, on savoure pleinement le travail approfondi de chaque morceaux, rien n’est laissé au hasard et on sent pleinement la maturité du groupe dans sa démarche créative. 
Les arrangements classiques, électro, symphoniques savent se faire discrets mais aussi très efficace au profit des morceaux qui ont tous une grande musicalité. 
« Parce que nous ne sommes pas des DJ mais bel et bien un groupe de métal avec basse/batterie/guitare/chant, et sans claviériste ! Donc peu de possibilité de faire de l’électro sur scène ! On a voulu faire de la musique de groupe tout simplement. » Justine. 
C’est un excellent album que nous propose Elyose, et qui ne laisse planer aucun doute quant aux prestations scéniques qui en découleront. 
Un album que l’on apprécie à chaque écoute, ce qui n’est pas si commun de nos jours.  
A découvrir d’urgence si ce n’est pas déjà fait et à faire découvrir. 

 

 
  

_________________
Manu - Elfika
Groupe de métal symphonique français
Site ELFIKA
facebook ELFIKA
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Ven 18 Sep - 15:10 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bruce

Administrateur
Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 09 Oct 2012
Messages: 7 587
Localisation: Metal land
Date de naissance: 08/10/1965
Sexe: Masculin
Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
MessagePosté le: Sam 19 Sep - 14:14 (2015)    Sujet du message: Chronique "IPSO FACTO" ELYOSE Répondre en citant

Merci pour cette excellente chronique, de ce non-moins excellent groupe pouce

Eh oui, j'adore ELYOSE, ce qui, pour ceux me connaissant, pourrait étonner.

Je suis tombé sous le charme de la voix et de la musique, je ne suis donc pas assez objectif pour en dire plus... Sinon, je vais tomber dans l'apologie non construcrice.

Découvrez, achetez l'album, vous ne serez pas déçu(e)s Heavy Métal
_________________
FACEBOOK METALDREAM.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:51 (2017)    Sujet du message: Chronique "IPSO FACTO" ELYOSE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    METALDREAM Index du Forum -> MUSIQUE. -> CHRONIQUES ALBUMS.
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures